La vieillesse s’accompagne de changements majeurs dans le rythme et le style de vie. En général, il suffit d’une série d’hospitalisations, d’une chute suivie d’une blessure pour qu’on réalise que nos parents ne sont plus aussi robustes qu’ils l’ont été il y a encore quelques années.

Dans cet article, nous allons parcourir les conséquences de la vieillesse sur les seniors, puis nous verrons quelles mesures peuvent ou doivent être prises pour leur permettre de vivre une vieillesse heureuse.

Vie et vieillesse : les effets de l’âge sur vos parents

La vieillesse est l’époque du changement de rôles entre parent et enfant. Ses effets peuvent se résumer en un seul groupe de mots : fragilité progressive.

Dans le début des années « senior » (i.e de 55 à 60 ans), vos parents deviennent inéluctablement plus vulnérables.

En effet, en dehors des rides et des cheveux blancs (quand cheveux il demeure) qui apparaissent ici et là, la vieillesse s’accompagne de certains changements inéluctables tels que :

  • Une diminution nette du tonus et de la masse musculaire musculaire
  • Une perte également de la densité osseuse
  • Une baisse évidente de la performance des fonctions pulmonaires et cardiovasculaires
  • Une perturbation du mécanisme d’absorption des aliments, généralement due à la prise trop fréquente de médicaments
  • Une baisse de la performance des facultés cognitives (maladies neuro dégénératives)
  • Une perte auditive et une régression de la vision
  • Etc.

Dès que ces symptômes apparaissent, votre parent aura par exemple plus de mal à monter et à descendre les escaliers. Et puisque ses capacités visuelles et auditives et sa force musculaire (sans parler de la perte naturelle de la proprioception, cette faculté qu’a le corps à se situer dans l’espace) ont pris un coup, le risque de chute devient automatiquement plus important.

Il faut alors agir dès maintenant afin d’éviter le pire !

Mesures à prendre pour favoriser une vieillesse plus sécuritaire à ses parents

Dès que votre parent commence à afficher des signes de dépendance, vous devez soit vous préparer à le mettre en EHPAD, soit prendre les dispositions, essentiellement sécuritaires, pour qu’il continue à vivre chez lui sans craindre le pire.

1. Le classique EHPAD

Mettre votre parent en EHPAD lui permettra de vivre dans un cadre adapté à sa condition. En effet, les maisons de retraite hébergent en majeure partie des personnes âgées. Elles sont donc construites pour être adaptées à leurs besoins de mobilité et pour que le risque de chute soit nul.

Par ailleurs, en EHPAD, votre parent sera entouré de personnes qui partagent approximativement les mêmes difficultés que lui et il sera suivi par des spécialistes. Il aura donc tendance à être mieux compris et mieux pris en charge que s’il vivait chez lui.

2. Le maintien à domicile

En général, les seniors ne consentent pas à aller en maison de retraite. Ils préfèrent continuer leur vie à la maison, même si leur condition ne s’y prête plus. Et si l’option comporte des risques, voici quelques mesures à prendre pour les réduire considérablement :

  • Les services d’aide à domicile : Logiquement, un senior ne peut pas faire sans les services d’aide à domicile. Ils sont vitaux pour les besoins quotidiens comme la préparation de mets, le bain, la marche, le ménage, l’entretien du linge, etc. Faire recours à ces services permet de réduire le risque de chute, puisque beaucoup de seniors tombent en accomplissant ces tâches routinières ;
  • Les services de téléassistance : Les services de téléassistance offrent la possibilité aux seniors qui vivent seuls chez eux, de contacter un centre d’écoute joignable 24h/24 et 7j/7. Ces centres proposent un équipement composé d’un collier ou d’un bracelet sur lequel le parent peut appuyer pour contacter le centre d’écoute. L’équipement comprend également un détecteur de chute qui envoie des alarmes au centre d’écoute en cas de chute ou de malaise pour une intervention prompte.

Comment mieux vieillir ?

Enfin, rien ne vaut un peu de prévention ! Si vieillir est inévitable, les changements naturels du corps et de sa composition ne sont pas une fatalité, du moins, on peut heureusement jouer sur la vitesse avec laquelle ils nous frappent.

De même, on sait que de prendre de bonnes habitudes de vie peut suffire pour réduire au maximum le risque de conditions neuro dégénératives ou cardio vasculaires.

Voici votre to-do liste pour bien vieillir (ou simplement mieux vieillir) :

  • prévenez vos yeux et votre peau du cancer en vous protégeant du soleil dans les heures où ce dernier frappe le plus. Lunettes, crème mais aussi vêtements pour éviter une exposition directe. Vos rides et vos yeux vous en remercieront.
  • suivez au minimum les recommandations de l’OMS en ce qui concerne l’exercice, avec un minimum de 30 minutes d’activité modérée/rigoureuse par jour. la clé sera votre régularité, la vie est un marathon et l’exercice est sans nul doute votre meilleur allié pour garder un corps en forme, chasser l’embonpoint et la sédentarité, diminuer les niveaux de stress tout en augmentant la dopamine, favoriser un bon sommeil, etc…
  • prenez soin de votre bouche et de ce qu’il s’y passe. Allez régulièrement voir le dentiste. Hormis les considérations esthétiques, une maladie de gencives a été associée à des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et des pneumonies bactériennes !
  • chassez le stress et adonnez-vous à la méditation, qui aurait comme double emploi d’améliorer la mémoire.
  • développez des passions et abonnez-vous à des clubs avec des gens qui partagent ces hobbies. Le fait d’être entouré socialement aide à être plus heureux et moins enclin à la dépression.
  • arrêtez la cigarette et l’alcool, c’est avec le sport la meilleure des choses que vous ayez à faire pour votre vous de demain.
  • veillez à avoir une alimentation saine, riche et variée, avec suffisamment de protéines, de fibres, de végétaux, de vitamines, de bonnes graisses, etc, loin des produits transformés. De bonnes habitudes alimentaires limiteront l’embonpoint et protégeront votre cœur. Hydratez-vous correctement également.

About the author

Brandon Wright