Dans le monde, on compte plus de 450 millions de personnes atteintes de problèmes auditifs.

Bien sûr, les pays plus pauvres, et notamment ceux d’Afrique ou du sud-est de l’Asie, souffrent bien plus de ces problèmes et pertes d’auditions que les pays plus riches et développés.

Mais qu’en est-il en France au juste ?

Quelques chiffres sur la surdité en France

En France, on estime que le nombre de personnes malentendantes atteint les 5 millions.

Parmi ces personnes, 85 % souffrent de surdité de perception, c’est-à-dire une incapacité de percevoir des sons à cause d’un problème situé au niveau nerveux ou sensoriel.

Les 15% restant souffrent plutôt de surdité de transmission, c’est-à-dire un problème lié à l’oreille externe ou moyenne empêchant les sons de passer.

Il peut, par exemple, s’agir d’une otite, d’une accumulation de cérumen ou de la perforation du tympan.

Bien sûr, la plupart des cas de surdité concernent les personnes de plus de 45-50 ans, mais les plus jeunes sont loin d’être épargnés : 18 % des personnes ayant des pertes auditives ont entre 35 et 44 ans, 9 % entre 20 et 34 ans et tout de même 6 % ont entre 15 et 24 ans !

Quels sont les problèmes que peut engendrer la perte d’ouïe et les troubles de l’audition ?

Les troubles et pertes d’auditions peuvent mener à divers problèmes, surtout chez les seniors, qui n’ont parfois personne sur qui s’appuyer.

Par exemple, on peut citer :

  • L’incapacité à communiquer correctement due à l’incompréhension des paroles.
  • L’isolement social dû à l’incapacité de communiquer normalement.
  • La perte de confiance en soi et sentiment d’infériorité par rapport aux personnes n’ayant aucun trouble auditif.
  • Une déprime, voire dépression, sur le long terme suite à l’isolement social ou une perte de confiance en soi.
  • Des maux de tête et de la fatigue liés aux efforts pour essayer de comprendre et entendre.
  • Un risque d’accident plus important lié aux difficultés à entendre les voitures, klaxons, etc.

Qu’est-ce qu’une perte auditive ?

perte auditive

Une perte auditive désigne une perte de la capacité à entendre certains sons. Elle s’étend sur plusieurs niveaux :

Ouïe normale :

Que vous soyez dans un environnement calme ou bruyant, il vous est possible d’entendre toutes les conversations et sons qui vous entourent.

Niveau de perte : 0 à 20 dB.

Surdité légère :

Vous pouvez éprouver quelques difficultés à entendre des conversations et sons lointains, notamment lors que vous vous trouvez dans un environnement relativement bruyant.

Niveau de perte : 20 à 40 dB.

Surdité moyenne :

Vous commencez à ne plus comprendre les conversations si les personnes autour de vous ne parlent pas assez fort. Vous avez aussi tendance à augmenter systématiquement le volume de la TV, de la radio et autre systèmes audio.

Niveau de perte : 40 à 70 dB.

Ici, vous commencez réellement à faire face à une véritable perte d’audition pour laquelle il faut trouver des solutions rapidement.

Surdité sévère :

Vous n’entendez plus les conversations, à moins que les personnes ne se trouvent vraiment près de vous et parlent vraiment fort. De ce fait, suivre des conversations est difficile, voire presque impossible.

Niveau de perte : 70 à 90 dB.

Surdité profonde :

Vous n’entendez plus la plupart des sons, à part des sons vraiment très forts, et il vous est impossible de participer à une conversation.

Niveau de perte : 90+ dB.

Surdité totale :

Vous ne pouvez plus entendre, même les sons les plus forts.

Niveau de perte : 120 dB.

Quels sont les principaux troubles de l’audition en France ?

La presbyacousie

La presbyacousie se caractérise par la perte progressive des capacités d’audition. Il s’agit d’un phénomène naturel, mais qui peut être accéléré par une exposition à des sons trop forts, des maladies ou d’autres facteurs.

Il s’agit du trouble qui atteint le plus de personnes, surtout chez les plus de 60 ans, où 1/3 des cas de surdité est causé par celui-ci.

Les acouphènes

Les acouphènes sont des troubles auditifs qui se caractérisent par la perception permanente de sons, tels qu’un sifflement ou un bourdonnement, qui peuvent provoquer des migraines et autres douleurs.

Ce trouble peut avoir de multiples sources, que ce soit mécanique, comme un bouchon d’oreille, ou nerveux. On estime qu’approximativement 1 français sur 4 souffre d’acouphènes.

L’hyperacousie

Total opposé de la presbyacousie, l’hyperacousie est un phénomène qui amène les personnes en étant atteint à ne plus supporter une certaine gamme de sons.

Cette pathologie est vraiment handicapante au quotidien et n’a pas vraiment de cause déterminée. En effet, elle peut, par exemple, être causée par une lésion des nerfs auditifs, un traumatisme crânien, mais aussi par le stress ou des expositions prolongées à un son trop élevé.

Ce trouble touche 40% des personnes souffrant d’acouphènes. En France, cela reviendrait à dire que 10% des personnes en souffrent, que ce soit en permanence ou de manière spontanée, voire unique.

Que faire pour préserver son audition ?

Pour préserver votre audition, il y a plusieurs mesures simples à mettre en place dès maintenant :

  • Évitez les endroits où le niveau sonore est très haut.
  • Limitez le son de votre TV, radio, etc.
  • Limitez l’utilisation d’écouteurs intra-auriculaires et privilégiez des casques audio ou, mieux, des casques à conduction osseuse.
  • Prenez soin de vos oreilles et nettoyez-les correctement, de manière régulière.
  • Portez des protections auditives.
  • Faites des visites de contrôle régulières, comme vous indiquera votre ORL.
  • Suivez les conseils d’experts de l’audition.

Et s’il est déjà trop tard, que faire ?

S’il est « trop tard » et que vous avez perdu une partie de votre ouïe, rendez-vous au plus vite chez un spécialiste ORL, faites un bilan auditif, aussi appelé audiogramme, et discutez-en avec lui. Il vous aidera à identifier les raisons de cette perte d’audition et à trouver des solutions adaptées.

En cas de presbyacousie

Il y a deux grandes solutions pour les cas de presbyacousie :

Le port d’un appareil auditif :

La solution la plus préconisée est l’appareil auditif. Celui-ci vous aidera à mieux entendre et sera réglé selon votre niveau de perte, mais aussi adapté à la forme de vos oreilles. De plus, il y a des appareils à tous les prix, et qui pourront donc s’adapter à votre budget.

La pose d’un implant :

Appelé implant cochléaire, ce minuscule dispositif permet d’aider des personnes souffrant d’une surdité sévère/profonde et est proposé lorsque des appareils auditifs ne permettent pas de régler les problèmes de compréhension.

Pour la pose d’un implant, il faut passer par une intervention chirurgicale.

En cas d’hyperacousie

Il n’y a pas de traitement médical permettant de stopper l’hyperacousie. Néanmoins, il y a des moyens naturels simples et relativement efficaces pour vous soulager :

  • Tenter une thérapie visant à la désensibilisation.
  • Apprendre à gérer votre stress, car l’hyperacousie peut être aussi causée par celui-ci.
  • Rééduquer votre oreille, en suivant les indications de votre ORL.

En cas d’acouphènes

Pour les acouphènes, il n’y a pas de traitement médical permettant de les traiter, comme pour l’hyperacousie, mais vous pouvez tenter de les soulager, notamment en suivant des thérapies sonores ou en faisant des séances d’acupuncture ou d’homéopathie.

About the author

Brandon Wright