Lors d’un accident, il est vital de pouvoir apporter rapidement les premiers secours à la victime, afin de la stabiliser, voire même pour la sauver lors des situations les plus graves.

Or, les techniques de premiers secours ne s’inventent pas et il est recommandé à tous de suivre une formation, pour savoir exactement que faire en cas de danger.

Les équipements nécessaires pour pouvoir porter secours

Afin de pouvoir porter efficacement secours à une personne qui vient d’avoir un accident, il est nécessaire d’être équipé. Découvrez les produits utiles, pour pouvoir apporter les premiers soins sur cette page.

En règle générale, les trousses de secours doivent être adaptées, en fonction du lieu ou de la taille de l’entreprise et du type d’accidents qui peuvent s’y produire.

Néanmoins, elles doivent nécessairement contenir des compresses et des bandages, pour pouvoir effectuer des pansements, des ciseaux, une couverture de secours, des lingettes antiseptiques, etc. Tout ce matériel peut être utilisé par la personne chargée des premiers soins. La présence de trousses de secours sur le lieu de travail est une obligation légale.

Quelles sont les étapes à respecter lors d’une intervention de premiers secours

Il est indispensable de respecter une certaine procédure avant de pouvoir porter secours à quelqu’un.

Il est tout d’abord nécessaire de sécuriser le lieu de l’accident, ainsi que les personnes touchées. Pour cela, il faut vérifier qu’il n’y a pas de danger supplémentaire sur la scène de l’accident (début d’incendie, fuite de gaz, circulation de voitures, etc.).

Le secouriste ne peut approcher du lieu de l’accident, que s’il est sûr qu’il n’y a pas de danger pour sa propre sécurité.

En cas de danger, il convient si c’est possible, de mettre d’abord les victimes à l’abri. Si cela semble impossible, il faut alerter au plus vite les secours et attendre leur arrivée, pour qu’eux-mêmes puissent sécuriser les victimes et procéder aux premiers secours.

Une fois les lieux sécurisés, il est alors important d’évaluer l’état de la victime : consciente ou inconsciente, arrêt de la respiration, pronostic vital engagé ou pas. Toutes ces informations sont ensuite transmises aux secours, si leur intervention est nécessaire.

Lorsque l’évaluation est terminée, il faut donc prévenir les secours si la situation le demande. Plusieurs numéros sont mis à disposition pour alerter lors de situation de dangers (le 18 pour les sapeurs-pompiers, le 15 pour le Samu, le 17 pour la police ou la gendarmerie, le 112 qui est le numéro d’appel unique des urgences sur le territoire européen, et enfin le 115 pour le Samu social).

Lors de cet appel, la personne qui intervient pour porter secours doit pouvoir donner les informations suivantes aux services d’urgence :

  • le numéro de téléphone ou de la borne d’où provient l’appel
  • la nature du problème (maladie ou accident),
  • les risques éventuels (incendie, explosion, effondrement…),
  • la localisation précise de l’événement,
  • le nombre de personnes concernées,
  • l’état de chaque victime,
  • les premières mesures prises,

Il est également nécessaire de répondre aux questions qui peuvent être posées par les secours ou le médecin. Enfin, une fois les services d’urgence prévenus, il est alors possible de procéder aux gestes de premiers secours en attendant l’arrivée des professionnels.

Les premiers gestes pour porter secours

Porter secours après un accident ne s’improvise pas et seules les personnes ayant eu une formation en premiers secours sont aptes à gérer une telle situation. Les gestes à effectuer sont ceux appris lors des formations aux premiers secours.

La procédure implique tout d’abord d’évaluer l’état de conscience ou d’inconscience d’une personne, de vérifier sa respiration et de dégager les voies respiratoires en cas de besoin.

Puis, il est nécessaire de mettre la personne en position latérale de sécurité, ce qui permet d’assurer la bonne circulation des voies aériennes de la victime, et donc du passage de l’air jusqu’aux poumons.

Si la victime est inconsciente ou ne respire plus, le secouriste doit pratiquer des compressions thoraciques et des insufflations pour tenter de la réanimer.

Enfin, il est possible d’utiliser un défibrillateur automatisé externe. Ces appareils sont désormais présents dans la plupart des lieux publics et sont faciles d’utilisation, car il suffit d’en suivre les instructions.

Où se former pour apprendre les premiers gestes de secours

Il existe différents organismes qui proposent des formations notamment la Croix-Rouge. Dans le cadre professionnel, il est également possible de se porter volontaire, afin de pouvoir suivre une formation aux premiers secours et être ainsi ensuite identifié comme secouriste au sein de son entreprise.

Il existe aussi certaines formations spécialisées, notamment pour pouvoir porter secours aux enfants et connaître les gestes spécifiques.