Avec l’avènement des nouvelles technologies, plusieurs appareils et techniques ont vu le jour et le domaine de la santé n’y a, bien sûr, pas échappé.

Parmi les nouveautés au rayon de la santé oculaire, nous retrouvons les lasers excimer qui sont des outils utilisés pour réaliser des opérations délicates et qui demandent une infime précision.

Dans cette famille, le laser PKR se distingue afin de remédier à certains problèmes de vision. D’aucuns se demandent en quoi consiste ce type d’opération.

Focus sur le fonctionnement de cette dernière !

Laser PKR : à quoi s’attendre ?

La technique du laser PKR est une intervention chirurgicale qui consiste à corriger au niveau de la cornée le stroma après avoir retiré l’épithélium cornéen superficiel.

En français ça donne quoi ?” : nous vous avons glissé un petit champ lexical dans la partie plus basse.

Cela se fait par le biais d’un laser, d’où l’appellation « laser PKR ».

Cette intervention nécessite une anesthésie locale au préalable. Il faut savoir qu’avec cette technique, si vos deux yeux sont atteints, il est possible de les opérer au cours de la même journée sans ambages, une révolution !

Le laser PKR convient à la correction des petites myopies et a pour principal avantage de se faire dans un temps relativement court.

Pour les myopies bien plus ardues, l’usage du laser n’est pas conseillé. Il est plus judicieux de procéder à une PKR de façon manuelle, afin de réduire les effets du laser sur le tissu de la cornée.

Pour en savoir plus sur l’opération PKR en général, je vous invite à lire ceci.

Laser PKR : principes chirurgicaux

Il faut savoir que la cornée présente deux éléments à savoir :

  • Le stroma, qui est un tissu représentant environ 90% de son volume ;
  • L’épithélium, situé en surface, constitué d’un panel de couches épithéliales.

Ces deux éléments se comportent un peu comme l’épiderme et le derme d’un point de vue cutané.

Lorsque vous faites usage de la technique du laser PKR, l’épithélium qui est en surface est séparé du stroma. Ensuite, il est retiré pour permettre d’effectuer les corrections nécessaires au niveau du stroma. Dans ce cas, c’est le laser excimer qui est utilisé pour transformer la forme de votre cornée pour en modifier le pouvoir optique.

Il faut savoir qu’avant le retrait de l’épithélium, quelques gouttes d’anesthésiques sont versées sur vos yeux, afin d’insensibiliser votre cornée.

Une fois les yeux anesthésiés, le laser est piloté depuis un ordinateur. Il est ensuite projeté sur votre cornée dénudée de son épithélium pour procéder à la modification de cette dernière.

Lors de la technique du laser PKR, le retrait de l’épithélium est obligatoire. En effet, en utilisant le laser pour changer la forme de votre cornée directement vous obtiendrez le résultat escompté.

Cependant, ce dernier ne durera pas à long terme. L’épithélium dispose de plusieurs couches disposées les uns sur les autres. En plus, ce dernier peut repousser facilement.

Alors une fois l’intervention terminée, la repousse de l’épithélium quelques semaines plus tard effacera définitivement toutes les modifications que vous avez eu à apporter au niveau de la cornée.

Il convient de dire que les corrections qui sont faites directement sur le stroma sont plus pérennes. L’épithélium peut tenter de se développer malgré le stroma, mais cela est rare.

C’est cela qui provoque la régression de l’impact réfractif. En raison de cela, la technique du laser PKR est plus adaptée pour la correction des myopies moins avancées.

Les suites de l’intervention au laser PKR

opération laser pkr

Il faut savoir que l’opération au laser PKR n’est pas douloureuse, notamment en raison de l’anesthésie locale qui vous est administrée avant le début de l’opération.

Vous recevez en effet quelques gouttes dans les yeux qui permettent de vous rendre insensible. Si cette opération est indolore, vous ressentirez des sensations de gêne quelques heures suivant l’opération, ponctuées de douleurs.

Le point positif est principalement que cette douleur ne dure en général qu’une journée. Aussi, une fois l’intervention achevée, les praticiens recouvrent vos yeux de lentilles qui, associées aux antidouleurs, vous permettront minimser les douleurs que vous ressentirez.

La possibilité vous est donnée de garder ces lentilles durant quelques jours avant de les retirer. La technique du laser PKR entraîne une période de cicatrisation assez lente. Cela s’explique par le fait que l’épithélium repousse à la surface de votre stroma, ce qui prend quelques jours.

Le fait de couvrir vos yeux en plaçant des lentilles permet d’accélérer la pousse de l’épithélium. Les antidouleurs permettent de limiter vos douleurs. Ces dernières ne durent pas longtemps, mais au moins 1 jour.

About the author

Brandon Wright