Le besoin de se divertir par des jeux et de passer de bons moments est naturel. Le problème survient lorsque jouer devient excessif ou pathologique.

Cette addiction aux jeux est une dépendance au même titre que celle avec les substances psychotropes comme la morphine ou la cocaïne.

La seule différence réside dans le fait que les jeux ne provoquent pas d’intoxication.

Ce type de dépendance n’est pas à prendre non plus à la légère, il est essentiel de s’en inquiéter autant que les autres types.

L’addiction aux jeux, comment ça se passe ?

L’addiction aux jeux encore est un problème qui touche de nombreuses personnes.

Elle est moins connue que celle due aux substances psychotropes car beaucoup plus considérée comme un trouble ou une mauvaise habitude. Tous les joueurs de jeux de hasard ne sont pas des dépendants. On parle de joueur pathologique lorsque la place prise par les jeux dans le quotidien devient énorme.

Une étude a été menée par l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) et Santé Publique France. Il a été révélé que parmi les joueurs aux jeux d’argent et de hasard, il y aurait 10.8% « pathologiques », soit 1,3% de la population française. Cette addiction aux jeux est caractérisée par un besoin compulsif de jouer fréquemment, pendant un long moment.

Lorsque le dépendant joue, il perd la notion même de ce qu’est le jeu, une partie de plaisir. Il devient esclave et développe des comportements qui ont de lourdes conséquences sur sa vie ainsi que celle de son entourage. Le jeu pathologique a le même effet qu’ont les opiacées sur l’individu. En connaître les symptômes permettrait de prendre des dispositions adaptées.

Symptômes de l’addiction aux jeux

Comme toute maladie, la dépendance aux jeux a des symptômes. Toutefois, il est difficile pour l’entourage de s’en rendre compte.

Pour les percevoir, il faut que l’entourage soit attentif, car la victime même n’est pas toujours en mesure d’admettre son problème.

On note chez le joueur pathologique :

  • Des sorties fréquentes (aller au casino, dans les salles de jeu) ou de nombreuses heures passées en ligne dans les cas de jeux enligne
  • Une agressivité lorsqu’il lui est impossible de jouer
  • Perte de contrôle au cours du jeu
  • Stress ou anxiété
  • Désintérêt pour tout ce qui ne concerne pas le jeu : l’addict s’enferme dans sa bulle, il a moins d’interaction avec ses semblables ; son partenaire ou sa famille est relégué au second plan.

Outre ces symptômes liés au comportement, il est possible de se rendre compte de l’addiction de la personne grâce à des signaux.

Le compte en banque qui s’appauvrit de façon drastique en peu de temps ou la carte bancaire qui est très souvent utilisée et qui ne contient presque rien.

Puis la tendance à couvrir les disparitions d’argent avec des mensonges. Parfois, il s’agit de dettes et emprunts que le joueur contracte lorsque son argent n’est plus suffisant. Ce sont des faits qui peuvent mettre les proches sur la piste de l’addiction au jeu d’argent.

Comment éviter la dépendance aux jeux ?

Certaines personnes sont conscientes de leur problème et en parlent à des proches pour obtenir de l’aide.

D’autres par contre sont dans le déni total et n’acceptent pas qu’elles ont une addiction. Pour les dépendants de jeux vidéo, il est beaucoup plus facile de remarquer les symptômes, surtout lorsque ça se passe à la maison.

Les adolescents sont les plus atteints. Il est primordial de les aider à sedébarrasser de cette dépendance. Il faudrait par exemple garder un œil sur la console de jeu et éviter qu’elle ne soit installée dans la chambre de votre enfant.

Proposez d’autres activités qui prendront peu à peu la place des jeux. Faites plutôt des jeux de société en famille ou des balades pour occuper son temps libre.

Parmi les jeux en ligne, le pari sportif prend une importante place. Il existe beaucoup d’amoureux sportifs qui prennent plaisir à parier. Le tout est de savoir le faire dans les normes afin de ne pas tomber dans le piège de l’addiction et de l’endettement.

Pour faire de bons paris, il est utile de se renseigner sur les pronostics. Il existe d’excellents sites qui viennent en aide à ceux qui souhaitent faire des paris. Par exemple pour des paris sportifs, ce lien vers le comparateur en ligne de jeux d’argent en Belgique vous aide pour chaque pari sportif que vous ferez.

Un autre moyen d’éviter l’addiction au jeu d’argent, pour ceux qui ont assez conscience de l’ampleur du problème, consiste à confier leur argent à un proche. Ils pourront éviter au maximum les casinos physiques ou virtuels.

Pour déjouer l’addiction d’un proche, vous pouvez contrôler les sommes sur les cartes de crédit ou encore bloquer le compte en banque afin d’éviter qu’il ne s’en serve au jeu. Il faudrait créer des situations pour que le dépendant puisse faire autre chose de son temps.

Cela nécessite la présence et la patience de ses proches. Penser à faire des sorties, des balades pour combler le vide que ressent la personne une fois qu’elle abandonne le jeu. Toutefois, il faut penser à consulter un professionnel pour une prise en charge.

Traitement contre l’addiction

Le traitement de l’addiction aux jeux d’argent se fait par les professionnels. Il se base sur des entretiens de soutien, des thérapies cognitives, comportementales, psychanalytiques ainsi que des entretiens de motivation.

Lorsque la dépendance est avancée entraînant des problèmes de dépression et d’anxiété, un traitement médicamenteux est préconisé. Des groupes de soutien existent dans ce sens pour le partage d’expérience.

Il faut noter qu’il n’existe pas de traitement miracle pour ce genre de problèmes. Tout dépend du degré ou du niveau de l’addiction et de l’état du patient.

Pour finir, l’addiction aux jeux d’argent peut bien être arrêtée avec les traitements adéquats. L’individu recouvre ainsi une vie normale et des relations saines avec son entourage.

About the author

Brandon Wright