On parle de déséquilibre hormonal lorsque le cerveau reçoit de mauvaises informations et qu’il envoie de mauvais ordres au corps.

C’est ainsi que certaines maladies, certains troubles et même certains mauvais comportements s’installent. C’est pourquoi il s’agit d’une situation qu’il faut éviter. Pour ce faire, nous allons alors vous donner 7 conseils qui peuvent vous aider à l’éviter.

Les hormones et le système endocrinien

C’est avec le système endocrinien et les hormones que notre cerveau, nos organes et toutes les parties de notre corps communiquent entre eux. On parle alors de sécrétion d’un côté et de réception de l’autre, profitant d’un système qui permet de les relier : la circulation sanguine.

Les hormones sont en réalité des molécules sécrétées par une glande comme l’hypophyse, la glande surrénale ou le pancréas. L’ensemble de ces glandes forme ce qu’on appelle le système endocrinien.

Parmi les hormones les plus connues, on peut citer comme exemple l’endorphine, la dopamine, le cortisol ou encore la GH (growth hormone), aussi appelée hormone croissance.

On parle de déséquilibre hormonal lorsque le taux de certaines hormones n’est pas normal, qu’il soit trop peu ou trop élevé. La conséquence d’un déséquilibre hormonal peut être plus ou moins grave selon le cas.

En effet, tout le corps peut réagir différemment, induit en erreur par un mauvais taux de certaines hormones. C’est par exemple la cause de certaines formes de fatigue, de diabète, de stress, etc.

Pour remettre de l’ordre, des traitements peuvent être envisagés. Un changement d’habitude et d’alimentation peut par exemple suffire. Mais la prise de certains compléments peut aussi être la solution pour votre équilibre.

Conseils pour éviter les déséquilibres et les troubles hormonaux

Retrouver un bon équilibre alimentaire

C’est surtout de sucre, plus précisément de glucide, dont il est question. Le taux de sucre dans le sang est lié à la production de l’insuline, qui joue un rôle de régulateur.

Trop de sucre accélère alors la production de cette hormone. Le corps peut développer ce qu’on appelle une résistance à l’insuline, qui perturbe également l’équilibre d’autres hormones. C’est pourquoi il faut préférer d’autres aliments au sucre, comme des acides gras, des protéines, des fibres ou des graisses saines.

Détecter et éviter les carences

Les carences en vitamines, en nutriments essentiels et surtout en eau peuvent entraîner un déséquilibre du corps. La production d’hormones fait partie des premiers impactés. En premier lieu, il ne faut surtout pas manquer d’eau. Une routine quotidienne doit s’installer quant à la consommation d’eau.

La Vitamine D est aussi essentielle. On rappelle qu’elle est produite naturellement par la peau à condition d’être suffisamment exposée au soleil. La prise de compléments alimentaires n’est pas exclue pour éviter les carences, mais l’intervention d’un médecin pour les détecter peut être indispensable.

Changer les produits chimiques en huiles essentielles

Cette fois, c’est notamment des produits que nous utilisons qu’il est question. C’est par exemple le cas de nos savons, de nos produits pour les cheveux, etc.

Certains des produits qu’ils contiennent sont considérés comme dangereux pour notre santé, comme le parabène ou la DHA. Même s’ils ne sont utilisés qu’extérieurement, tournez-vous vers des produits 100% naturels. Préférez même les produits d’origine végétale, ils sont plus sains.

S’éloigner de l’alcool, de la drogue et du tabac

La consommation de ces différentes substances influence le fonctionnement général du corps, notamment dans le maintien de l’équilibre hormonal. Parmi les changements les plus significatifs qu’elle entraîne, on retrouve la production de la dopamine, une hormone qui est liée à la motivation et au plaisir, mais aussi à l’agressivité.

Bien dormir

Le sommeil est primordial pour bien des raisons. L’équilibre hormonal fait partie des plus influencés par un manque de sommeil. En effet, la production d’hormones est rythmée selon des horaires fixes.

Certaines glandes qui ne produisent que lorsque vous êtes endormi peuvent ne pas produire du tout par exemple, créant un déséquilibre qui se détériore au fur et à mesure que vous répétez les nuits blanches.

Faire du sport

On ne cesse de le répéter : le sport est utile pour le corps. Il favorise la production de certaines hormones afin de rétablir un bon équilibre. Néanmoins, trop d’effort peut également être défavorable. Les entraînements de hautes intensités favorisent par exemple la production de cortisol et de l’hormone thyroïdienne.

Généralement, ce sont les sports moins contraignants, comme la natation ou la randonnée qui sont conseillés. Après, quelques efforts plus intenses de temps en temps ne vous feront pas vraiment de mal, mais il ne faut pas qu’ils soient répétitifs.

Traiter les troubles émotionnels

Le bien-être moral a des répercussions directes sur le bien-être physique. En réalité, tout ceci a aussi beaucoup à voir avec les hormones.

On parle principalement de sérotonine, de dopamine, d’endorphine et d’ocytocine lorsqu’on parle de bonheur. Mais lorsque ces hormones sont dans une fenêtre idéale par rapport à leur teneur dans le sang, le corps physique se portera aussi très bien. En revanche, l’effet inverse peut également se produire.

Lorsqu’un sentiment de mal-être subsiste ou lorsque nos émotions sont très fortes, la production d’hormones risque de se déstabiliser. Ce qui peut entraîner des maux physiques.