Le prix d’une augmentation mammaire varie d’un chirurgien à un autre. Lorsqu’elle est faite avec des prothèses micro texturées gel silicone cohésif de 200cc à 600cc, elle vaut environ 3.300€ TVA. Qu’elle soit due à un accouchement, une perte de poids ou un cas d’hypoplasie, l’augmentation des seins a des conséquences radicales. De ce fait, le chirurgien prend généralement le temps de dialoguer avec le client pour comprendre ses motivations et ses attentes. Le prix qu’il lui présente se fait ainsi selon ses exigences.  

Augmentation avec prothèses

Il est courant de faire une augmentation mammaire en utilisant des prothèses. Le but est souvent esthétique. Dans ce cas, la sécurité sociale ne la soutient pas. Une situation exceptionnelle peut néanmoins la contraindre. La patiente doit payer entièrement les frais de cette intervention. Cette dernière comprend le coût de l’hospitalisation, le prix des implants mammaires, la location du bloc opératoire, les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste. Si des complications interviennent pendant la procédure chirurgicale, la patiente prendra en charge les frais nécessaires. Des dispositions légales sont par ailleurs prévues. Elles signalent que le client et le chirurgien doivent signer un devis. La patiente doit également signer un document précisant son consentement.

La prise en charge

La sécurité sociale peut prendre en charge l’augmentation mammaire dans des situations particulières. Il s’agit du cas d’asymétrie majeure, d’agénésie mammaire bilatérale et d’hypoplasie bilatérale complexe. Dans la première situation, il est question d’une insuffisance de volume mammaire unilatérale. Les deux derniers cas renvoient à une déficience de proportion bilatérale pouvant affecter la santé de la peau. Ce sont des syndromes malformatifs qui peuvent indiquer un problème de sein tubéreux et un syndrome de Poland. Toutefois, la sécurité sociale ne couvre pas les compléments d’honoraires. Ceux-ci peuvent plutôt être pris en charge par l’assurance de la patiente.