Vous constatez chez votre enfant une asymétrie corporelle ou une mauvaise posture ? Avez-vous, vous-même, des douleurs dorsales régulières, une tension entre vos omoplates ? Il pourrait très bien s’agir d’une scoliose. Découvrez toutes les informations sur cette maladie, suivez nos conseils d’étirements et découvrez tous les moyens d’apaiser la douleur.

La scoliose c’est quoi ?

Une scoliose est une torsion des vertèbres qui entraîne une déformation permanente de la colonne vertébrale, en trois dimensions, et se caractérise par une courbure en forme de S ou de C. Cette maladie est évolutive et est principalement constatée chez les filles.

La scoliose secondaire apparaît dès la naissance et est causée par une malformation congénitale ou par certaines maladies. La scoliose idiopathique, quant à elle, apparaît entre l’enfance et l’adolescence et est liée à un mauvais développement du tissu musculaire et osseux, le tissu musculaire ne parvenant pas à créer une sorte de soutien permettant d’envelopper correctement le squelette osseux.

L’ idiopathique est de loin la plus courante puisqu’elle concerne presque 80% des cas de scolioses. L’attitude scoliotique, générée par une mauvaise posture, est différente car elle n’implique pas une torsion des vertèbres, ni une déformation de la colonne.

Les symptômes d’une scoliose, quand ils existent, sont :

  • Une courbure de la colonne,
  • Une asymétrie, par exemple une épaule un peu plus haute que l’autre,
  • Une gibbosité sur un côté du dos ,
  • Des douleurs dorsales qui peuvent même se généraliser dans la tête, les bras et les jambes.

Le diagnostic est établi par un médecin qui analyse la posture générale, la courbure et la bosse dans le dos, dans un premier temps.

Puis , dans un second temps, il est confirmé par des radios, afin de constater son angle et sa localisation précise, et déterminer ainsi un traitement adapté. L’absence de traitement peut entraîner des douleurs à vie et, dans les cas les plus graves, d’importantes complications.

Étirements pour soulager la scoliose

Dans l’ensemble, avoir une bonne hygiène de vie en pratiquant un sport régulièrement peut soulager les tensions. La natation est le sport le plus recommandé puisqu’elle permet de bien étendre la colonne vertébrale.

Faire des étirement du dos de façon régulière est également conseillé. Il faut les pratiquer avec une respiration profonde. Rappelons que la scoliose génère une asymétrie, un côté est donc moins mobile que l’autre.

Ainsi, en cas de perte de mobilité à gauche, il convient de pratiquer l’exercice sur la droite afin de libérer la musculature.

Etirements pour redonner de la mobilité à un côté

  1. Faites des fentes, des squats ou des swings en prenant un haltère dans une mains afin de renforcer votre côté le moin mobile,
  2. Mettez-vous en position de chevalier servant avec un genou au sol. Inclinez-vous d’abord sur un côté en étirant bien les obliques et lombaires puis faites une rotation vers le côté opposé.

Étirements de rotation contre latérale

Asseyez-vous au sol, croisez le genou gauche et posez le coude opposé dessus. Pivotez vers la droite pour induire une rotation complète de la colonne. Maintenez la position 30 secondes, revenez au centre et recommencez.

Étirements d’extension du dos

  1. Placez vous à genou, saisissez vos chevilles en vous inclinant en arrière pour étirer le dos de façon complète.
  2. Mettez un pied un avant, l’autre en arrière. Placez un bras en l’air au-dessus de votre tête et l’autre tendu sur le côté. Balancez-vous d’avant en arrière en poussant sur votre bassin vers l’avant.
  3. Mettez-vous à quatre pattes, les orteils enfoncés dans le sol puis déplacez vos hanches vers l’arrière de façon à vous asseoir sur vos talons. Les bras sont tendus et ancrés dans le sol vers l’avant et votre tête est détendue au sol. Tirez un peu plus vers l’arrière à chaque respiration.

Étirements de la partie supérieure du dos

Tenez-vous bien droite, touchez vos épaules avec vos doigts et écartez les coudes. Ramenez vos coudes vers l’avant puis à nouveau sur le côté. Recommencez plusieurs fois.

Étirements des omoplates

  1. Asseyez-vous le dos bien droit, positionnez la main sur le bas de la chaise et positionnez la main opposée à l’arrière de votre tête. Déplacez votre menton vers votre poitrine, déplacez votre tête de façon latérale en tentant de toucher votre épaule, puis refaites l’exercice en changeant les mains de côté.
  2. Mettez vous debout et étendez les bras en l’air, de biais. Ramenez les vers le bas, en direction de l’estomac en faisant un angle de 90 degrés, puis contractez les omoplates pendant quelques secondes. Reprenez la position initiale puis recommencez le mouvement complet.

Étirement latéral

Mettez-vous debout, les bras en l’air et attrapez votre poignet droit avec la main gauche. Ensuite, penchez-vous à droite, légèrement en avant, tenez la position et tirez légèrement sur votre poignet. Procédez de la même façon de l’autre côté.

Renforcement musculaire du dos

Mettez-vous à plat ventre et mettez un bras tendu devant vous. Ensuite, levez en même temps votre bras et votre jambe opposée et maintenez cette position entre 5 et 10 secondes. Alternez de côté et recommencez plusieurs fois.

Les autres traitements de la scoliose

Kinesitherapie et osteopathie

La kinésithérapie n’a pas vocation à corriger la scoliose, mais plutôt à en freiner son évolution. Elle permet d’entretenir la souplesse de la colonne vertébrale et la tonicité des muscles. Un travail sera également réalisé sur les muscles respiratoires et des exercices d’étirements et de posture peuvent être donnés en complément. Ces séances sont partiellement prises en charge par le sécurité sociale.

L’ostéopathie est assez similaire, elle améliorera le confort de vie sans éradiquer la scoliose. Le médecin travaille sur la mauvaise posture et surtout sur ses conséquences. Certaines mutuelles peuvent prendre en charge les séances.

Le corset

Le corset de scoliose , dispositif médical orthopédique, permet de traiter la déviation de la colonne vertébrale de façon tridimensionnelle en réduisant les déformations osseuses, limitant ainsi l’aggravation. Il permet d’obtenir une meilleure mobilité du dos, de corriger l’asymétrie mais également d’éviter l’opération chirurgicale.

Il s’agit d’un appareillage conçu sur-mesure. Plus il est porté longtemps, meilleurs et plus durables sont les résultats. Vous pouvez trouver du matériel adapté à vos douleurs sur Docti Posture.

La chirurgie

Pour les cas les plus graves, c’est-à- dire lorsque le corset n’a pas endigué le problème et que l’angle de déformation dépasse 35°, il faudra, en dernier lieu, opter pour la chirurgie. Elle peut traiter la cause telle que la malformation vertébrale, ou elle peut redresser la colonne en fixant les vertèbres entre elles à l’aide d’une greffe osseuse et de tiges métalliques.