La calvitie, encore appelée alopécie androgénique héréditaire, est la perte irréversible des cheveux. Ce phénomène touche aussi bien les femmes que les hommes.

Toutefois, il est remarqué que les hommes sont les plus touchés par la calvitie. La majorité d’entre eux montrent les signes de la calvitie après 50 ans et d’autres plus tôt, dans la 20e année. Heureusement, il existe une panoplie d’astuces pour lutter contre phénomène. Lesquelles ? Suivez-nous !

Recourir aux médicaments

Pour faire face à la perte de cheveux liée à l’alopécie androgénique héréditaire, plusieurs solutions médicamenteuses ont été mises au point. Au vu de leur efficacité, principalement deux médicaments sont très recommandés pour lutter contre la calvitie. Il s’agit du Finastéride et du Minoxidil.

Le Finastéride

Parmi les solutions médicamenteuses permettant de traiter la calvitie, Le finastéride est l’un des médicaments les plus prescrits. En réalité, ce médicament agit sur l’hormone responsable de la chute des cheveux pour ralentir le processus de disparition des cheveux.

Par ailleurs, le Finastéride modifie le signal hormonal pour inciter le follicule à la production continue des cheveux. Ainsi, le rôle du Finastéride n’est pas de faire repousser les cheveux disparus comme certains le pensent. Il permet juste de ralentir la chute des cheveux en permettant de stabiliser la situation pendant quelques années.

Cependant, le traitement par le Finastéride peut conduire à quelques effets secondaires comme la baisse de la libido, le dysfonctionnement érectile, l’éruption cutanée et le changement d’humeur avec tendance dépressive.

Le Minoxidil

La seconde solution médicamenteuse pour traiter la calvitie est le minoxidil. Contrairement au Finastéride, il ne s’ingère pas par voie orale, mais s’applique plutôt directement à la base du cuir chevelu sur les parties atteintes par la calvitie. En réalité, le minoxidil se présente sous forme de lotion.

À l’origine utilisé pour traiter l’hypertension, le minoxidil permet de dilater les vaisseaux sanguins, ce qui stimule l’activité du follicule pileux. Tout comme le Finastéride, il n’est pas sans effets secondaires. Le traitement de la calvitie par le minoxidil peut donc dans certains cas donner suite à des rougeurs, des démangeaisons au niveau du cuir chevelu ou encore des irritations.

Essayer les traitements naturels

La calvitie n’étant pas une maladie en soi, mais juste l’accentuation d’un phénomène naturel qui se manifeste de façon plus précoce que la normale, certains produits naturels permettent de lutter contre sa progression.

Huile essentielle de cèdre d’Atlas

Il a été prouvé par des études que les huiles essentielles favorisent la repousse des cheveux. L’huile essentielle de cèdre d’Atlas fait partie de celles les plus efficaces dans le processus de production des cheveux. Son usage est donc recommandé aux personnes qui remarquent une chute de leurs cheveux.

Pour s’en servir, il suffit de prendre chaque soir 5 gouttes de l’huile et de masser les parties du cuir chevelu concernées. Il est conseillé de l’appliquer une heure avant l’utilisation du shampoing. Aussi, l’huile de cèdre d’Atlas ne doit pas être utilisée plus de 3 semaines consécutives.

Levure de bière

La levure de bière est très reconnue pour son action dans le maintien du cuir chevelu. Elle s’avère alors efficace pour limiter la perte de cheveux. Sa grande teneur en vitamines du groupe B, de minéraux et de protéines est responsable de son efficacité dans la lutte contre la calvitie.

Pour l’utiliser, il est recommandé de s’en tenir à une dose de 2 g par jour. La levure de bière peut être consommée sous forme de poudre dans un jus de fruits, sous forme de paillettes sur les repas ou encore sous forme de gélules avec de l’eau. Pour l’appliquer directement sur les cheveux, il suffit de prendre une quantité, de le mélanger avec de l’eau tiède et de l’appliquer sur vos cheveux humides.

Lait de noix de coco

Le lait de noix de coco est bien connu pour ses nombreuses vertus permettant d’avoir un cuir chevelu sain. Il est alors aussi efficace pour ralentir le processus de chute des cheveux. En réalité, sa grande teneur en acide folique lui permet de favoriser la pousse des cheveux.

Il est possible de rajouter l’huile de noix de coco au lait pour renforcer le cheveu. Pour essayer ce traitement naturel, il suffit d’appliquer le lait de coco sur le cuir chevelu. Laissez agir pendant trente minutes au moins avant de passer votre shampoing habituel.

Racine d’ortie

La racine d’ortie est reconnue pour ses effets bénéfiques sur le cuir chevelu et s’avère très utile dans la lutte contre la calvitie. En effet, sa grande teneur en fer et en vitamines B fait qu’elle favorise la croissance des cheveux et stoppe la chute des cheveux en cas de calvitie.

Pour l’utiliser, préparez-en une infusion, laissez refroidir légèrement et buvez 3 à 4 tasses par jour. Vous pouvez aussi utiliser directement la poudre d’ortie et en faire une cure des cheveux.

Miser sur la chirurgie

Outre les solutions médicamenteuses et les traitements naturels, la chirurgie apporte elle aussi sa solution à la calvitie par la greffe. Pour lutter contre la calvitie à l’aide de la chirurgie, il vous faudra subir une greffe des cheveux. La greffe peut être faite par la technique FUT ou encore par la technique FUE.

La technique FUT qui est la plus ancienne consiste à prendre les cheveux par groupe à l’arrière du crâne et à les ramener dans la zone de perte. Quant à la technique FUE, elle suit le même processus que la technique FUT sauf que les cheveux sont pris un à un et non par groupe.

Adopter les bonnes habitudes

Pouvoir limiter la chute des cheveux passe aussi par l’adoption des bonnes habitudes capillaires. L’eau de lavage des cheveux ne doit pas être trop chaude ni trop froide. Durant le lavage, il faut éviter de masser énergiquement le cuir chevelu.

Aussi, après le lavage, il est mieux de laisser les cheveux se sécher d’eux-mêmes que de vous servir d’un sèche-cheveux.

Par ailleurs, une alimentation saine et variée est également nécessaire pour fournir aux cheveux tous les nutriments dont ils ont besoin. Dans ce sens, les céréales complètes, les légumes et les fruits sont beaucoup conseillés.