Les personnes à mobilité réduite (PMR) se trouvent souvent en difficulté lorsqu’elles doivent se rendre dans un centre hospitalier et qu’elles n’ont pas un moyen de transport adéquat pour cela.

Consciente de ce problème et voulant y apporter une solution, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) œuvre depuis des années pour faciliter le déplacement des PMR pour se rendre à leurs rendez-vous médicaux. Cela est notamment possible grâce aux taxis conventionnés, dont nous allons parler dans cet article.

Taxis conventionnés : de quoi s’agit-il ?

Les taxis conventionnés sont des moyens de transport que les malades peuvent réserver pour se rendre à leurs rendez-vous dans les hôpitaux.

À la différence des taxis simples, leurs frais de déplacement sont en grande partie pris en charge par la sécurité sociale. En prenant un taxi conventionné, vous pouvez alors bénéficier d’une remise comprise entre 65 % et 100 % sur vos frais de taxi.

Les avantages d’un taxi conventionné

Avant tout, un taxi conventionné est avantageux, car c’est économique. Grâce à la prise en charge de vos frais, vous pouvez alors épargner plus d’argent pour votre traitement.

Un taxi conventionné est également pratique, car cela vous permet de bénéficier d’un transport privé au lieu de prendre le bus ou le train : c’est donc plus discret et moins stressant qu’un transport en commun.

Étant donné qu’il s’agit d’un moyen de transport dédié spécialement aux PMR, les taxis conventionnés disposent d’équipements adaptés pour assurer le confort et le suivi de celles-ci, dont le plus important est la trousse de secours.

Et comme il s’agit d’un transport pour des personnes malades, les taxis conventionnés sont régulièrement désinfectés pour respecter les normes d’hygiène.

En outre, ils sont avantageux du fait que leurs chauffeurs sont très qualifiés. En effet, les chauffeurs de ces taxis sont bien formés de sorte qu’ils assurent un bon accueil de leurs passagers et adoptent une conduite raisonnable.

Ils sont également formés pour être très professionnels et ponctuels. En prenant un taxi conventionné, vous êtes donc certains de toujours arriver à l’heure à votre rendez-vous chez le médecin et rentrer chez vous sans souci après, car les chauffeurs passent vous prendre à un point précis (votre domicile en général), vous amènent vers l’hôpital que vous indiquerez et vous ramènent chez vous en cas de besoin.

À part cela, les taxis conventionnés ont l’avantage d’être réservables à l’avance. Une réservation à long terme est d’ailleurs faisable si vous avez besoin de vous rendre à l’hôpital très fréquemment.

Enfin, le côté le plus pratique d’un taxi conventionné est que ce service de transport est disponible 7j/7 et 24h/24.

Comment bénéficier des services d’un taxi conventionné ?

La première étape est la réservation. Pour cela, vous avez le choix entre appeler le centre de communication pour les taxis conventionnés et réserver en ligne en remplissant un formulaire dédié pour cela.

Lors de votre réservation, prenez soin de bien indiquer le nom de la personne malade (votre nom, celui de votre enfant de moins de 16 ans ou celui de la personne que vous accompagnez), la date, l’heure et le lieu pour votre rendez-vous médical.

Indiquez également le point de départ afin que le chauffeur s’assure d’y venir à temps pour que vous ne soyez pas en retard pour votre rendez-vous.

Retenez que lors de votre réservation, vous devez avancer le frais du taxi conventionné, sauf si vous êtes pris en charge à 100%, mais que vous pourrez ensuite vous faire rembourser par la CPAM. Si vous avez une assurance mutuelle, celle-ci pourra prendre en charge le reste des frais non remboursés par la CPAM.

Les conditions pour que le remboursement par la CPAM puisse se faire sont les suivantes :

  • Vous devez obtenir une prescription médicale de transport ou un bon de transport venant de votre médecin (et ce, avant le transport) pour attester du fait que vous ayez vraiment besoin d’un taxi conventionné.
  • Sur la prescription ou le bon, la mention « taxi » doit impérativement être indiquée et la présence d’un accompagnateur doit être signalée.
  • Vous devez présenter au chauffeur une attestation valide de moins d’un an venant de votre centre de sécurité sociale.
  • Vous devez obtenir un accord préalable venant de votre médecin et validé par votre centre de sécurité sociale si le déplacement se fait sur plus de 150 km.
  • Gardez toutes vos prescriptions ou bons pour les remettre à la CPAM afin que vous puissiez être remboursé.

Si telles sont les étapes à suivre et les conditions requises pour pouvoir bénéficier des services d’un taxi conventionné, voici deux raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas faire appel à un taxi conventionné :

  • Vous n’êtes pas malade ou n’accompagnez pas une personne malade
  • Votre déplacement ne concerne en rien un rendez-vous médical.

About the author

Brandon Wright