Même si on lui reconnaît de multiples bienfaits sur la santé, le cannabidiol ou le CBD est toujours associé à une certaine crainte. Très souvent, on l’associe en effet avec le THC, l’autre molécule active du chanvre.

En France, les produits contenant du CBD sont néanmoins tout à fait légaux. Vous pouvez en acheter dans plusieurs boutiques réelles et virtuelles.

Quelle est la situation dans notre pays ?

Il est tout à fait possible d’acheter des produits contenant du CBD en France. De très nombreux produits et des milliers de références sont actuellement disponibles.

Les différents endroits où il est possible d’acheter du CBD en France

Pour l’instant, la vente du CBD en France est encore très réglementée. La situation n’est pas encore la même par rapport à celle de l’autre côté de l’Atlantique où le cannabidiol a envahi les grands magasins et où le consommateur peut facilement s’en procurer.

Chez nous, seuls quelques vendeurs agréés ont le droit de vendre du CBD. Ils peuvent notamment être des bureaux de tabac, des boutiques spécialisées réelles ou des sites internet spécialisés. En ce moment, les meilleurs boutiques de chanvre cannabidiol sont sur internet.

Le CBD, sous quelle forme en France ?

Dans les points de vente proposant des produits contenant cette molécule, on retrouve généralement plusieurs variétés de produits. Entre les fleurs, la résine, l’e-liquide, les compléments alimentaires, l’huile, la tisane ou les produits cosmétiques, il existe de très nombreuses façons de consommer du CBD.

Vous pouvez notamment choisir selon vos habitudes et selon vos besoins. Pour les vapoteurs par exemple, les e-liquides sont leurs priorités tandis que pour ceux qui veulent améliorer le sommeil, les tisanes doivent être choisies.

La vente est-elle légale en France ?

Actuellement, la vente et la production du CBD sont encore tout à fait légales, mais très réglementées. La législation a par exemple fixé la teneur en THC autorisée dans n’importe quel produit contenant du CBD à 0,2%. Lorsque ce taux est dépassé, le produit en question peut devenir psychotrope.

De quel côté la balance penche-t-elle ?

D’un côté, les chercheurs mettent en évidence de multiples bienfaits de la molécule du CBD sur la santé. De l’autre côté, les arguments contre cette molécule se multiplient. De quel côté penche réellement la balance en ce moment ?

Pourquoi le CBD est-il (tant) critiqué ?

Le CBD en lui-même n’est pas dangereux. C’est surtout le chanvre, la plante d’où la substance est extraite, qui pose problème. En effet, le chanvre, aussi connu sous le nom de cannabis, contient aussi du THC ou tétrahydrocannabinol, une molécule active qui possède des propriétés psychoactives.

Le secteur est ainsi réglementé afin d’éviter que les cultivateurs et les transformateurs ne se servent de la plante pour fabriquer de la drogue à base de THC.

On attribue cependant au CBD des vertus thérapeutiques

Et pourtant, on attribue au CBD des vertus thérapeutiques. En premier lieu, le cannabidiol aurait des vertus antalgiques et anti-inflammatoires. On peut par exemple faire appel à des produits contenant cette molécule pour combattre certaines douleurs.

De la même manière, si vous avez des problèmes de sommeil ou si vous souffrez d’anxiété ou de stress, le CBD serait aussi une solution efficace. Enfin, le cannabidiol est aussi très prisé dans l’industrie cosmétique. Cette molécule aurait de multiples bienfaits sur la peau. Elle est notamment capable de lui rendre une nouvelle jeunesse.

Inoffensif, jusqu’à preuve du contraire

Pour l’instant, aucun vrai danger que représente le CBD sur la santé n’a été démontré. C’est pourquoi les produits contenant cette molécule sont encore autorisés. D’ailleurs, c’est l’Union européenne elle-même qui a réellement pris position. Reconnaissant le produit comme inoffensif, elle est donc en faveur de la production et de la commercialisation libres des produits contenant la molécule.

La France veut interdire les fleurs de CBD

Puisqu’il paraît difficile de s’attaquer à la vente du cannabidiol en général, les regards se sont tournés ces derniers mois sur les fleurs. Ces dernières peuvent être utilisées de différentes façons. Il est possible de les croquer directement, de préparer des tisanes, mais aussi de les fumer. C’est sur ce dernier point que le pouvoir public veut s’attarder. Fumer directement du CBD serait dangereux pour la santé.

Un projet d’arrêté serait alors en préparation pour interdire la vente des fleurs de cannabidiol en France, un marché qui représente environ 60% des chiffres d’affaires des enseignes spécialisées dans les produits contenant du CBD. Sous ces autres formes, il serait encore possible de commercialiser du cannabidiol. Ce projet d’arrêté est ouvert aux contributions jusqu’au mois d’octobre. Les dénouements de cette affaire ne seront donc pas connus avant cette date.