Voici une statistique qui a de quoi donner froid dans le dos : selon l’OMS, le nombre des personnes atteintes de diabète est passé de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014 !  Pire, l’OMS prévoit qu’en 2030, le diabète sera la septième cause de décès dans le monde. Dans l’hexagone, ce serait près de 3 millions de personnes touchées selon l’institut de veille sanitaire (chiffres datant de 2015).

Le diabète n’est pas seulement une maladie, il en existe trois types :

  • diabète de type 1 : le moins fréquent, il s’agit d’une maladie auto-immune où l’organisme cesse de produire de l’insuline (et, par conséquent, ne peut réguler la glycémie)
  • diabète de type 2 : le plus connu, ce trouble de l’utilisation et du stockage du sucre dans le sang qui se traduit par un excès de glucose (hyperglycémie)
  • diabète gestationnel : survient chez les femmes enceintes et disparaît habituellement après l’accouchement (pourrait augmenter le risque de développer un diabète de type 2)

Les trois types de diabète peuvent facilement être détectés par un test sanguin. Le test consiste à vérifier si votre glycémie n’est pas trop élevée.

Attention : vous ne pouvez pas vous diagnostiquer vous-même ! Inutile d’acheter en ligne un lecteur de glycémie.

Malheureusement, il est fréquent que les gens ne sont même pas au courant de leur condition de diabétique ou de prédiabétique.

Un mot sur ce terme de prédiabète, ce n’est pas une “condition réelle”: on est diabétique ou non (au-dessus de 1,26 grammes de glucose par litre de sang, on est diabétique). Le terme prédiabète fut inventé pour définir la fourchette [1, 1 et 1, 24] grammes de glucose par litre de sang, afin de dire aux patients qu’il y a risque de diabète.

Bref, voici quelques symptômes du diabète qui peuvent vous laisser entendre qu’il est plus que temps de vous rendre chez votre médecin pour un test.

1. Vous urinez sans cesse

Lorsque vous avez un excès de sucre dans le sang, votre corps essaie instinctivement de s’en débarrasser.

L’eau suit le sucre, si bien que vous finissez par avoir des pertes d’urine importantes.

Si vous remarquez que vous “pissez” soudainement beaucoup, et plus souvent, sans véritable raison (surtout si vous vous réveillez plusieurs fois pendant la nuit pour aller aux toilettes) il est grand temps d’en parler à votre médecin.

2. Vous buvez sans cesse

Avec toute cette urine, la déshydratation est une forte possibilité.

Comme si cela ne suffisait pas, certains patients qui ne savent pas qu’ils sont diabétiques étanchent leur soif avec des boissons sucrées comme des sodas ou des jus de fruits, ce qui ne fait bien sûr que d’empirer leur glycémie…

Les signes de déshydratation comprennent une urine de couleur foncée, une baisse de poids due à la perte en eau et une soif extrême.

Ça vous parle ?

Direction le doc’, surtout si ce symptôme survient en tandem avec de nombreuses pauses pipi.

3. Vous avez une haleine épouvantable

La déshydratation liée au diabète contribue à la sécheresse de la bouche et à la mauvaise haleine qui peut l’accompagner. Qui dit bouche sèche dit pas assez de salive pour éliminer les bactéries et équilibrer le pH dans votre bouche.

De plus, un diabète non diagnostiqué ou non contrôlé peut déclencher une cétose, un processus dans lequel l’organisme utilise la graisse, plutôt que le glucose, comme source d’énergie.

La cétose libère une substance appelée cétone, qui peut rendre votre haleine désagréablement sucrée ou fruitée, elle peut même parfois sentir l’acétone.

À moins que vous ne suiviez un régime cétonique (qui est conçu pour vous mettre en cétose), il vaut la peine d’en parler à votre médecin.

4. Votre vision tend à devenir floue

La vision trouble est un symptôme courant et souvent ignoré du diabète chez les femmes. Qu’est-ce que le diabète a à voir avec votre vision me direz-vous ?

Eh bien, du liquide peut se former dans le cristallin de l’œil lorsque le taux de sucre augmente (rappelez-vous : le liquide suit le sucre).

Une accumulation de liquide dans l’œil brouille la vision, cause la myopie et envoie de nombreuses personnes chez l’opticien pour une nouvelle prescription de lunettes ou de lentilles de contact.

Heureusement, la maîtrise de votre glycémie peut vous aider à réduire la vision brouillée.

5. Vos mains et vos pieds sont souvent victimes d’engourdissement

La neuropathie (une affection caractérisée par un engourdissement ou des sensations bizarres comme des picotements ou des sensations bizarres dans les bras, les jambes, les mains et les pieds) survient chez plus de la moitié des personnes atteintes de diabète de type 2, selon un rapport publié en 2017 par Diabetes Care.

Le diabète réduit effectivement la circulation sanguine vers les extrémités et, avec le temps, endommage les vaisseaux sanguins et les nerfs.

6. Vos coupures et autres bleus mettent une éternité à guérir

Une sensation réduite dans vos extrémités vous rend plus vulnérable aux blessures.

Vous êtes moins susceptible de remarquer une coupure parce que vous ne la sentez pas, ce qui signifie que vous êtes moins susceptible de vous en occuper et qu’il est plus probable qu’elle s’infecte.

Une fois que vous avez une blessure, le diabète peut rendre sa guérison plus difficile pour votre corps.

L’hyperglycémie fournit un bon environnement pour la croissance des bactéries.

En effet, le diabète s’accompagne souvent d’hypertension artérielle et d’hypercholestérolémie, et l’accumulation de plaque qui en résulte peut rétrécir les vaisseaux sanguins, réduire l’apport sanguin et ralentir la guérison.

Le diabète peut aussi affaiblir les lymphocytes T qui composent votre système immunitaire : la défense de votre organisme contre les infections.

7. Vous perdez du poids…sans même essayer

Une perte de poids inexpliquée peut survenir pour de nombreuses raisons, et le diabète en fait partie.

L’insuline aide votre corps à déplacer le sucre de votre sang vers vos cellules, ainsi lorsque vous avez une résistance à l’insuline, vous n’avez pas assez d’énergie dans vos cellules malgré tout ce sucre qui passe dans votre corps.

Parce que le sucre ne vous donne pas assez d’énergie, votre corps brûle vos propres graisses et muscles pour produire de l’énergie.

La perte de poids peut être assez importante, parfois de 10 à 20 kilos !

En général, il est recommandé de consulter le médecin si vous perdez involontairement entre 5 et 10 % de votre poids corporel au cours des six derniers mois.

8. Vous êtes sans cesse fatigué

Les glucides, que votre corps décompose en glucose sont la principale source d’énergie de votre corps.

Mais votre corps ne peut pas utiliser efficacement cette source d’énergie quand vous êtes diabétique (et la déshydratation liée au diabète peut aussi entraîner de la fatigue.)

Bien sûr, il y a des tonnes d’autres raisons pour lesquelles vous pourriez vous sentir épuisé, y compris votre alimentation, votre niveau de stress et la quantité de sommeil que vous avez dormi.

Pourtant, si vous ne trouvez pas d’autre bonne raison à votre fatigue extrême et que votre faible niveau d’énergie s’accompagne de certains de ces autres symptômes du diabète, il vaut la peine de vous faire examiner.

9. Votre peau présente des taches foncées bizarres

La peau peut devenir foncée de manière inexpliquée autour de la nuque, sous les aisselles ou même à l’aine : c’est un signe courant de résistance à l’insuline, précurseur du diabète.

On le constate souvent chez les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques. Ces femmes courent un risque accru de problèmes d’insuline.

Si vous remarquez de nouvelles taches brunes sur votre peau, il vaut la peine de consulter votre médecin.

10. Vous avez des démangeaisons

Enfin, les diabétiques semblent souffrir régulièrement de démangeaisons causées par des infections à levures (qui peuvent aussi survenir sur la peau), une peau sèche ou une mauvaise circulation. Si la mauvaise circulation est à blâmer, vos jambes seront la zone la plus irritée.

Rappelez-vous bien, ces symptômes ne veulent pas nécessairement dire que vous souffrez de diabète, inutile de paniquer. Simplement, anticipez et aller faire un test chez votre médecin, ce sera la seule façon d’être fixé.

causes du diabète de type 2

About the author

Brandon Wright