Je ne vais pas vous dire combien il est important d’être en mesure de déceler les risques annonciateurs de l’infarctus du myocarde….chaque année, ce sont 120 000 Français qui font une crise cardiaque et 10% environ en succombent.

L’infarctus survient quand les artères du cœur se bouchent, empêchant le myocarde (muscle cardiaque) d’être approvisionné correctement en sang.

S’en suit alors ce qu’on appelle l’angor d’effort, un symptôme de maladie coronarienne, c’est un bouchon progressif qui fait que vous n’allez pas noter la douleur au repos…

…Puis quand vient l’effort, vous avez besoin de plus d’oxygène, votre cœur travaille plus fort et la douleur thoracique se fait vite ressentir. Si cette douleur thoracique dure plus de 20 minutes alors l’artère peut se boucher complètement et c’est l’infarctus.

Donc le premier de tous les symptômes, c’est évidemment cette douleur thoracique très forte.

Comment se manifeste une crise cardiaque ?

symptômes crise cardiaqueSi l’on en a tous vaguement une idée, en s’imaginant vaguement une douleur forte au niveau de la poitrine qui irradie dans tout le le bras gauche et la mâchoire, on peut parfois être un peu loin de la réalité.

Voici le cas d’école :

homme bedonnant de 55 ans qui fume et qui présente soudainement une douleur thoracique de plus de 15 minutes avec irradiation à la mâchoire et au bras gauche.

Cet homme a marqué crise cardiaque en gros sur son front, mais ce cas est un peu “facile”.

Symptômes de la crise cardiaque “classique” :

  • forte douleur thoracique qui irradie le bras gauche et/ou la mâchoire
  • engourdissement du visage, du bras ou de la jambe, surtout d’un côté
  • confusion ou difficulté à comprendre les autres et à parler
  • difficulté à voir d’un œil ou des deux yeux (vision qui se trouble)
  • difficulté à marcher ou à rester en équilibre ou en coordination
  • étourdissements
  • maux de tête sévères qui surviennent sans raison valable

Parfois, la crise cardiaque peut être plus subtile et ne pas entrer dans ce “profil typique”, c’est le cas chez les femmes.

Les symptômes de la crise cardiaque chez les femmes

En effet, de plus en plus des symptômes de la crise cardiaque sont atypiques, particulièrement chez les femmes (qui font maintenant autant d’infarctus que les hommes), pour qui les signes ressembleraient plus à :

  • un essoufflement à l’effort
  • une douleur à l’estomac (embarras gastrique)
  • une fatigue/ un épuisement

Problème, comme les symptômes d’une crise cardiaque chez une femme ne sont pas les mêmes que chez un homme, on les connait moins bien, donc on écarte souvent la piste de la crise cardiaque. S’en suit un retard diagnostique et malheureusement, un plus fort pourcentage de femmes qui y restent.

D’ailleurs, ce spot publicitaire “Un casting pas comme les autres” signé par la fédération française de cardiologie résumait très bien le fait que : chez les femmes, un infarctus ne se manifeste pas comme chez les hommes.

Quels sont les gestes à faire en cas de crise cardiaque ?

L’unique chose à faire , c’est :

  1. d’arrêter immédiatement l’effort entrepris
  2. composer le 15, même en cas de doute, on ne prend pas de risque.

Au pire s’en suivra une discussion avec le médecin qui jugera si oui ou non, il envoie une équipe au vu des symptômes exposés. Cette équipe médicale fera alors un électrocardiogramme, examen clé dans ce genre de situation.

A retenir absolument, si vous êtes en plein footing lorsque ce déclenche les symptômes d’une crise cardiaque, arrêtez immédiatement, ne vous dites pas : “je continue juste pour être certain“, cela pourrait simplement vous coûter la vie et contraindre vos proche à rédiger une carte de remerciement décès sur https://remerciementdeces.fr/

Si ce n’est pas vous qui subissez l’infarctus, mais que vous en êtes témoin, même réflexe, faites cesser toute activité à la “victime” et brandissez votre téléphone pour appeler le SAMU.

Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, il vaut mieux que vous ayez appris les bons gestes, notamment le fameux massage cardiaque.

En conclusion, la prévention prévaudra toujours

Nous avons tout de même bien progressé dans le domaine depuis une décennie, et le nombre d’accidents mortels a bien diminué, grâce notamment aux nouveaux produits capables d’aller dissoudre les caillots sanguins et au savoir toujours plus accru des cardiologues.

Mais tout de même, on ne le dira jamais assez : 80% des maladies cardiaques peuvent être prévenues simplement en soignant son alimentation, évitant au maximum le tabac et en faisant de l’exercice (favoriser la natation, le vélo ou la marche rapide pour une reprise sécuritaire) pour maintenir le coeur en bonne santé.

Faites par exemple ce qu’on appelle un test d’effort, conçu pour dépister d’éventuelles lésions coronariennes. De même, faire des électrocardiogrammes de repos et d’effort peut suffire à révéler des signes précurseurs. Ces batteries de tests devraient toujours être faites avant d’envisager de reprendre le sport.

Si ces signes sont prononcés, les cardiologues pourront vous faire passer une coronarographie. Enfin, n’hésitez pas à parcourir les fiches pratiques de la fédération française de cardiologie afin d’avoir toutes les consignes pour maintenir votre coeur en bonne santé.

Allez, on récapitule les actes de préventions :

  1. aller se faire former aux gestes de premiers secours (massage cardiaque, etc.)
  2. reprendre l’activité physique en faisant des électrocardiogrammes avant toute reprise pour écarter les risques
  3. adapter ses traitements avant une vague de chaleur (à l’approche de l’été), à voir avec son médecin
  4. manger moins gras et moins salé (le sel est très mauvais pour l’hypertension artérielle)
  5. freiner les apéros trop réguliers
  6. arrêter de fumer : le tabac est l’ennemi numéro 1 du cœur (50% des gens qui ont eu un infarctus continuent de fumer malgré tout…)
  7. on prend soin de ses dents (les dents peuvent être le foyer d’endocardite infectieuse)

About the author

Brandon Wright