La grossesse est une période sensible durant laquelle le corps de la femme enceinte enregistre toutes sortes de modifications. Elle doit donc adopter certaines habitudes pour bien vivre sa grossesse et épargner tout risque à sa santé ainsi qu’à celle de son bébé.

L’alimentation est sans aucun doute l’une des habitudes qui méritent le plus d’attention. Comment se nourrir lorsqu’on est enceinte ? Découvrez ici quelques conseils pour vous nourrir convenablement et sainement pendant la grossesse.

Mangez bien pour être en pleine forme

Pendant la période de grossesse, la femme enceinte doit bien se nourrir pour être en forme et apporter à son futur bébé les nutriments essentiels à son développement. L’augmentation des besoins en énergies et en apports nutritifs chez la femme enceinte le prouve assez bien.

Il est capital de faire attention à votre alimentation lorsque vous êtes enceinte afin de préserver la santé de votre bébé. Gardez à l’esprit que bien manger vous permettra de contrer la fatigue ainsi que les baisses d’énergies qu’entraine votre état.

Quoi manger et pourquoi ?

Il faut rappeler que les besoins en énergies et en nutriments de la femme enceinte sont différents de ceux d’une personne simple.

De plus, durant la grossesse, votre corps est sujet à une multitude de changements qu’il faut contrôler en ayant une bonne hygiène et une alimentation saine. Ainsi, certains aliments sont à privilégier tandis que d’autres doivent être absolument évités pour le bien de la mère et de son futur enfant.

Les aliments à privilégier

Durant la période de grossesse, votre corps nécessite divers apports en nutriments et vitamines, ce qui doit influencer vos réflexes alimentaires.

Pour bénéficier d’un bon apport en protéines, consommez beaucoup de fruits et légumes, de céréales complètes, viandes maigres, poissons et d’œufs. En ce qui concerne les glucides, misez sur les sucres lents et veillez à répartir équitablement les glucides au cours de vos repas pour éviter les risques d’hypoglycémie.

Consommez aussi des aliments riches en lipides pour leurs apports énergétiques, mais aussi en acide gras. En effet, certains acides gras tels que le DHA participent au bon développement du cerveau de votre bébé. Ils se retrouvent dans les aliments comme le saumon ou le maquereau.

Vous devez savoir qu’une fois enceinte, vos besoins en calcium augmentent de jour en jour. Le calcium se veut indispensable pour la minéralisation osseuse du bébé et pour la protection de la femme enceinte contre le risque d’hypertension artérielle. Intégrez alors dans votre alimentation quotidienne les produits laitiers à faible teneur en matières grasses comme le yaourt naturel ou le lait demi-écrémé.

N’oubliez pas de combler vos besoins en vitamines D et en fer. Adoptez cette application Alimentation Grossesse pour mieux choisir vos aliments durant toute la période de grossesse.

Cela vous permet de connaitre les aliments qui sont bons pour vous à chaque étape. Il est possible d’utiliser l’application sur votre smartphone Android ou iPhone.

De nombreuses personnes de votre entourage persistent à dire qu’il faut manger pour deux lorsque vous êtes enceinte. Évitez de suivre cette recommandation qui n’est qu’une expression, au risque de faire face à des baisses énergétiques incontrôlables. Méfiez-vous des privations alimentaires inutiles et buvez beaucoup d’eau.

Les aliments à contrôler

Il existe un certain nombre d’aliments que vous pouvez consommer tout y appliquant la modération. Au premier rang de cette liste, il faut citer les poissons tels que l’espadon, le marlin et le requin. Ceux-ci contiennent des quantités importantes de mercure, ce qui peut nuire à votre bébé.

Limitez également la consommation des petits poissons comme les sardines, le saumon, le maquereau ainsi que d’autres poissons gras qui peuvent renfermer du mercure.

Les acides gras oméga-3 se révèlent importants pour le développement cognitif et physique du bébé. Toutefois, le choix des aliments dans lesquels ils se retrouvent doit être fait avec précaution. Les suppléments d’huile de foie de poisson sont à éviter par exemple, car ils sont trop riches en vitamine A.

Veillez à bien cuire les fromages à croûte blanche ou à pâte molle et les œufs avant de les consommer. La consommation des boissons caféinées bien qu’elle ne soit pas interdite est à modérer à cause de la caféine.

En réalité, certaines études ont montré qu’une forte consommation de caféine influence le poids de naissance chez les bébés.

Les aliments à éviter

Pour votre bien et celui de votre bébé, vous devez retirer certains aliments de votre alimentation tout le long de la période de grossesse. Ainsi, évitez les viandes séchée et insuffisamment cuite. La viande peut contenir des parasites porteurs de toxoplasmose. Il est donc préférable de la cuire entièrement.

Que ce soit les steaks, les rôtis, les saucisses ou le porc, veillez à leur cuisson en profondeur. Éloignez-vous par contre des charcuteries non séchées, hot-dogs non réchauffés, des poissons et fruits de mer crus tels que les mollusques, les sushis et les crustacés.

Ne consommez pas du foie ou des produits qui contiennent du foie comme les haggis et les pâtés, car ils possèdent une forte teneur en vitamine A.

Évitez aussi la consommation de lait cru ainsi que des produits laitiers non pasteurisés comme le fromage ou le yaourt fait à partir de lait cru. Ne mangez plus les aliments prêts à emporter disponibles dans le commerce comme le poulet et les salades de pâtes.

Réguler la prise de poids avec une alimentation équilibrée et variée

Il est recommandé de manger deux fois mieux lorsque vous êtes enceinte pour satisfaire vos besoins en calories qui augmentent. Toutefois, la quantité de calories nécessaires n’est pas constante et est généralement minime par rapport à ce que vous pouvez croire. Les besoins en calories augmentent de 0 à 100 lors du premier trimestre.

Au cours du second trimestre, ces besoins évoluent et touchent les 300 calories. Dans le dernier trimestre, les besoins en calories atteignent environ 450 calories. Vous devez donc prioriser la qualité de votre alimentation plutôt que la quantité.

Par ailleurs, il est possible de constater une prise de poids moyenne de 9 à 12 kg pour un nouveau-né de 3 à 4kg. Il est donc capital de surveiller votre prise de poids pendant la période de grossesse pour prévenir certaines complications de la grossesse ou au cours de l’accouchement.

Afin de réguler votre prise de poids, évitez de manger les gâteaux, bonbons, et aliments frits qui ajoutent facilement des kilos à votre poids.