Les travailleurs indépendants sont ces personnes qui se sont établies à leurs propres comptes. Dans la liste, se trouvent les artisans-commerçants, les micro-entrepreneurs, les travailleurs libéraux et les travailleurs indépendants. Afin d’être couvert en cas de maladie, d’hospitalisation et pour les maladies spécifiques, ces personne doivent souscrire à une mutuelle santé qui correspond parfaitement à la disparité de leurs professions. 

La mutuelle des travailleurs indépendants

Plusieurs mutuelles proposent des garanties adaptées aux travailleurs indépendants. Vous pouvez par exemple, souscrire à un contrat Madelin. La mutuelle santé Madelin est accessible pour tous les travailleurs non-agricoles et à leurs ayants droits. Comme tous les autres contrats, sa souscription est soumise à des conditions. Son adhésion est facultative et les cotisations sont retenues sur son revenu professionnel imposable. Choisir cette mutuelle pour les indépendants, c’est être à jour dans ses cotisations obligatoires.

Pour les travailleurs à revenu faible

En ce qui concerne les travailleurs indépendants à revenu faible, la loi prévoit la complémentaire santé solidaire comme mutuelle. Depuis le 1er Novembre 2019, la couverture maladie universelle complémentaire et l’aide à la complémentaire santé ont été rassemblées pour former la complémentaire santé solidaire. Pour s’assurer une prise en charge en cas de soucis de santé et pour maintenir un rythme de vie moyen, la CSS est idéale pour les seniors comme pour les moins jeunes. Pour être couvert par cette mutuelle, il faut faire une demande auprès de sa caisse d’assurance maladie. 

En tant que travailleur indépendant, il est possible de souscrire à une mutuelle santé auprès d’une société d’assurance, auprès d’une institution de prévoyance, auprès d’une mutuelle directement ou par l’intermédiaire d’assurance. On peut appeler intermédiaire d’assurance, les agents généraux d’assurance, les courtiers d’assurance et les agences bancaires. La prise en charge par ses différentes mutuelles s’entend au niveau du conjoint et des enfants du souscripteur si bien sûr ce dernier en a fait mention dans le contrat.