Vous avez sans aucun doute déjà croisé le tapis d’acupression sur votre feed instagram pas vrai ? Certains l’utilisent pour soulager des douleurs musculaires ou des lombalgies, d’autres contre le stress ou pour favoriser le sommeil.

Bref, ces tapis sont devenus extrêmement populaires et promettent un large éventail de bienfaits santé, généralement accompagnés d’un marketing bien rodé.

En effet les sites qui les vendent sont beaux, les kits sont bien pensés avec le petit oreiller qui va avec, les blogueurs sont contactés pour en parler, les stars des réseaux sociaux se montrent avec et enfin, ils sont fondés sur des thérapies alternatives comme l’acupuncture et l’acupression.

Ces thérapies médicales alternatives ne datent pas d’hier, elles sont utilisées depuis plus de 2000 ans en médecine orientale, mais ce n’est qu’au cours des cent dernières années qu’elles ont été adoptées par les professionnels de la santé chez nous.

Si le tapis d’acupression est assez récent, les principes fondamentaux sur lesquels il repose sont quant à eux bien implantés, ce qui signifie que la recherche scientifique s’est déjà bien penchée sur leur cas.

Et c’est parfait, cela va grandement nous aider à répondre à notre question : tapis d’acupression, bullshit avec un grand S ou faits avérés ?

Qu’est-ce qu’un tapis d’acupression ?

Un tapis d’acupression est un tapis généralement fait de mousse souple qui est recouvert de centaines (milliers ?) de petites pointes.

C’est donc une sorte de lit de clous sur lesquels les fakirs s’aventurent (totalement sécuritaire je vous rassure) dont les piques sont placées spécifiquement très près les uns des autres pour que vous puissiez vous allonger dessus sans que votre peau ne s’ouvre, ce qui est tout de même une bonne nouvelle !

Il en existe pour toutes les parties du corps, allant du dos (le plus répandu) au cou en passant par les pieds.

La promesse est la suivante : vous vous allongez sur le tapis et pfiou, vous n’avez plus mal. Mais comment ?

Comment fonctionne un tapis d’acupression ?

avis tapis acupressure

Je vous l’ai dit en préambules, il existe énormément d’allégations quant à des produits, on peut notamment citer que le tapis aide prétendument à :

  • réduire les tensions et le stress
  • soulager les maux de tête, de dos, de cou et d’épaules
  • procurer un sentiment de bien-être global en détendant le corps et l’esprit
  • éliminer les déchets et toxines
  • augmenter les niveaux d’énergie
  • améliorer la circulation sanguine
  • favoriser la perte de poids

Vaste programme aurait dit De Gaulle ! Mais qu’en dit la science quant à elle ?

Le tapis d’acupression dans la gestion du stress ?

Comment un tapis est supposé faire ça vous demandez-vous à juste titre ?

Cela repose sur un principe fondamental de notre corps que j’appelle le “ouch ça fait mal, je vais faire en sorte que ça fasse moins mal“…

Sous l’effet de la pression et des piques, le corps va alors naturellement libérer de la sérotonine, A.K.A l’hormone du bien-être qui joue un rôle important dans la régulation de l’humeur et la diminution du stress et de l’anxiété.

Qu’en pense la science ?

Mouais…ce n’est pas un grand oui, mais certaines études menées sur l’accupression semblent montrer que cette dernière semble efficace pour soulager immédiatement l’anxiété chez les adultes avant un évènement stressant (comme une chirurgie). La méta analyse en question (1) rapporte tout de même que des études plus rigoureuses sont nécessaires pour renforcer les résultats.

Le tapis aide-t-il a soulager les douleurs ?

C’est tout de même le grand argument de vente, le soulagement de la douleur.

Après 15 à 20 minutes passées allongées sur un tapis d’acupression, notre moelle épinière est supposée libérer des analgésiques opioïdes naturels.

Qu’en dit la science ?

Pour ce qui est des maux de tête, c’est plutôt probant, cette étude (2) menée sur 28 volontaires durant 1 mois a su montrer que le traitement à base d’acupression est plus efficace pour réduire les maux de tête chroniques qu’un traitement à base de relaxant musculaire. Plus intéressant même, l’effet semble demeurer jusqu’à 6 mois après le traitement. Néanmoins une étude à plus grande échelle doit être faite pour confirmer.

Cette autre étude (3) réalisée sur 36 personnes (assignées au hasard à un groupe témoin ou à un groupe expérimental) souffrant de douleurs de tension musculaire dans le dos et/ou le cou a constaté une réduction significative de l’intensité de la douleur dans le groupe ayant passé 15 minutes par jour allongé sur un tapis d’acupression durant 3 semaines.

Cette réduction de la douleur n’a toutefois été ressentie que sur les douleurs intenses, et il n’y a eu aucun effet sur les intensités normales de douleur, pas plus que sur l’anxiété, la dépression, le stress, les niveaux d’énergie ou la qualité de sommeil.

Les participants ont certes apprécié le traitement, mais leurs enthousiasmes sur les effets bénéfiques éprouvés n’ont pas pu être vérifiés dans les analyses statistiques.

Donc la réduction des douleurs intenses peut s’expliquer par ce qu’on appelle la théorie du contrôle de la porte, par l’effet placebo ou par celui de la relaxation. Aucun effet négatif n’a été constaté dans la présente étude.

Enfin cette petite étude (4) menée sur 32 participants avait pour but de mettre en avant les réponses subjectives et physiologiques du tapis d’acupression.

L’étude a montré que les participants qui se sont allongés sur le tapis ont montré une accoutumance à la douleur induite par les piques du tapis et qu’ils ont réussi à se détendre. Des signes d’activité du système nerveux sympathique et parasympathique ont été observés. L’hypothèse étant que la douleur a pu avoir déclenché une réponse parasympathique.

Conclusion

Bon ben c’est pas glorieux tout ça !

Si les tapis d’acupression gagnent fortement en popularité dans le monde entier et sont présentés comme une méthode scientifiquement prouvée pour réduire la douleur et améliorer le bien-être, les recherches font quant à elles défaut.

Alors il n’est pas question de dire que toutes les allégations sont fausses ou que le produit est inutile ou que c’est une escroquerie sans nom, simplement que l’on ne peut rien affirmer à ce sujet devant le manque d’évidence.

Vous pouvez tout à fait leur donner une chance si vous souffrez de douleurs chroniques, de stress /anxiété, de troubles du sommeil, etc.en parallèle de traitements de fond.

Ils sont de toute façon sans risque, le seul problème étant qu’ils ont généralement un cout.

Sources : 

  • (1) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26002571
  • (2) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20128040
  • (3) https://www.pagepress.org/journals/index.php/ams/article/view/ams.2011.e5
  • (4) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21208128

About the author

Brandon Wright