Les tenez-vous pour acquises ?

Qui ça ?

Vos oreilles et votre ouïe.

Ouïe ouïe ?

Eh bien, vous ne devriez pas !

Chaque oreille possède un stock de 15 000 cellules ciliées à la naissance. Cela parait beaucoup, mais c’est votre réserve pour la vie ! Une fois endommagée, une cellule ne reviendra plus..

Aussi performantes soient-elles (rappelons que les oreilles peuvent percevoir jusque 7000 tonalités différentes), les oreilles peuvent être touchées par des troubles, généralement une perte auditive neuro sensorielles (due à un dysfonctionnement de la cochlée). Voici une vidéo pour mieux comprendre la perte auditive.

La perte auditive est donc un problème de santé majeur en France comme ailleurs.

Voici quelques chiffres qui en attestent :

  • 5 millions de personnes en France ont des problèmes d’audition
  • 9 millions des Français ont une difficulté auditive
  • 36 % des plus de 65 ans ont des troubles auditifs tels que cela entraîne une gêne sociale

Si vous avez la chance d’avoir une audition saine, vous vous demandez peut-être comment faire de votre mieux pour la maintenir.

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre de façon proactive pour aider à maintenir votre santé auditive. Et ne vous inquiétez pas, la plupart sont assez pratiques et simples pour s’intégrer dans votre vie quotidienne. Notez toutefois qu’elles ne vont pas garantir votre santé auditive, elles sont simplement là pour réduire les risques de perte auditive causée par des dommages physiques ou l’exposition à des bruits forts.

1) Évitez les bruits trop forts

perte auditive

Il est important de comprendre que l’exposition continue à une pollution sonore excessive est très mauvaise pour la santé de vos oreilles, vous devriez particulièrement faire attention si :

  • vous vivez près d’une zone en (gros) travaux ou près d’une autoroute ou d’un aéroport
  • vous vous rendez régulièrement en festival de musique, particulièrement si ces derniers sont dans des endroits clos
  • vous travaillez sur les chantiers
  • vous passez la journée dans votre casque beats by Dre à écouter les derniers morceaux très forts

Bref, évitez autant que possible l’exposition aux bruits trop forts. Si vous voyez des machines de construction actives dans la rue, essayez de garder vos distances, car leur niveau sonore pourrait être trop élevé. Ou si vous marchez dans une rue où vous serez exposé à des klaxons bruyants pendant quelques pâtés de maisons, essayez d’en faire le tour autant que possible.

D’accord, mais c’est quoi trop fort ?

Eh bien, on estime que tous les bruits à partir de 80 dB peuvent endommager les cellules ciliées et provoquer une fatigue auditive.

2) Utilisez des protections auditives dans les environnements bruyants

Voici un point qui découle directement de celui que nous venons de voir.

Si vous êtes dans les cas de figure cités plus haut, voici votre meilleure mesure : envisagez l’utilisation de protections auditives.

Je reprends le cas du concert, si vous assistez à quelque chose de bien fort, bien énervé, n’hésitez pas à vous munir de bouchons en mousse pour éviter une perte auditive.

Souvent moqués, les bouchons d’oreille sont pourtant un des meilleurs outils qui soient ! Habituellement faits de mousse ou de caoutchouc, ils vont dans le conduit auditif et peuvent réduire le bruit de 15 à 30 décibels.

Ne vous laissez pas déstabiliser par vos amis qui n’en portent pas, on verra quand ils seront sourds et pas vous !

Par ailleurs, si vous êtes exposé à des bruits forts pendant une période prolongée, comme lors d’un concert ou dans un bar, vos oreilles ont besoin de temps pour récupérer. Si vous le pouvez, sortez dehors pendant cinq minutes de temps en temps afin de laisser un peu de répit à vos oreilles.

Les chercheurs ont découvert que vos oreilles ont besoin en moyenne de 16 heures de calme pour se remettre d’une soirée bruyante.

On récapitule, pour protéger votre ouïe lors d’activités et d’événements bruyants (comme les boîtes de nuit, les concerts ou les événements sportifs) :

  • éloignez-vous des sources de bruits forts (comme les haut-parleurs)
  • essayez de faire une pause à l’écart du bruit toutes les 15 minutes
  • offrez à votre ouïe environ 16 heures pour récupérer après une exposition à beaucoup de bruit fort
  • envisagez de porter des bouchons d’oreille

3) Marquez des pauses au travail

Travaillez-vous dans un environnement bruyant comme un open space ou sur un chantier ?

Il n’y a pas de honte à prendre des pauses !

Si votre travail vous expose à des bruits forts, parlez-en à votre service des ressources humaines (RH) ou à votre boss. Votre employeur est dans l’obligation d’apporter des changements pour réduire votre exposition au bruit fort.

Cela peut passer par : :

  • un upgrade de l’équipement pour un matériel plus silencieux
  • l’achat d’un casque à réduction de bruit (le QC35 de Bose est le meilleur en la matière)
  • la fourniture d’une protection auditive, comme des coquilles ou des bouchons d’oreilles (voir un dispositif plus évolué)
  • la mise en place de bureaux où le téléphone est interdit
  • la mise de place de salle de repos
  • l’instauration de journées de télétravail
  • etc.

4) Attention en écoutant la musique

Écouter de la musique forte avec des écouteurs est l’un des plus grands dangers pour votre audition !

Pour éviter d’endommager votre audition :

  • utilisez des écouteurs à réduction de bruit, qui évitent d’augmenter le volume pour dissimuler les bruits extérieurs (comme des conversations peu intéressantes dans le métro par exemple).
  • augmentez le volume juste assez pour que vous puissiez entendre votre musique confortablement, mais pas plus.
  • n’écoutez pas de musique à plus de 60 % du volume maximal : certains appareils ont des réglages que vous pouvez utiliser pour limiter automatiquement le volume, servez-vous-en !
  • n’utilisez pas d’écouteurs ou de casques pendant plus d’une heure, marquez des pauses d’au moins 5 minutes toutes les heures.

Pensez-y, le simple fait de baisser un peu le volume peut faire une grande différence dans votre risque de dommages auditifs.

5) Faites régulièrement de l’exercice

Des études montrent que la santé cardiaque a un lien direct avec la santé auditive.

De même, de nombreuses autres études montrent que l’activité physique est importante pour prévenir les maladies cardiaques.

Par conséquent, l’exercice physique pourrait être un autre moyen de vous aider à maintenir votre santé auditive.

Mais avant de commencer, assurez-vous de consulter votre médecin pour les activités qui conviennent à votre âge et à votre état de santé.

Vous remettre au sport est par ailleurs une excellente occasion pour arrêter de fumer, ce qui tombe très bien, puisque le tabagisme peut affecter l’audition par ses effets sur les mécanismes antioxydants ou sur le système vasculaire qui alimente le système auditif (voici une étude qui alimente la corrélation).

6) Enlevez le cérumen correctement

Une accumulation de cérumen dans vos oreilles peut étouffer le son.

Mais n’utilisez pas un coton-tige pour les nettoyer !

Ils peuvent enfoncer la cire encore plus profondément. Optez plutôt pour un cure-oreille. Aussi appelé Oriculi, ce petit dispositif est bougrement efficace en plus d’être très écologique.

Si le cérumen se compacte dans votre oreille, votre audioprothésiste aura peut-être à faire une extraction manuelle.

Par ailleurs, mettre des objets tranchants dans vos oreilles pourrait bien endommager vos oreilles (ça semble évident). Se gratter le conduit auditif pour quelque raison que ce soit n’est jamais une bonne idée. De plus, le fait de vous gratter l’intérieur des oreilles peut causer une otite, ce qui peut entraîner une perte auditive à certains niveaux.

7) Faites régulièrement tester votre audition

N’attendez pas qu’il soit trop tard, ne niez pas les signes précurseurs d’une perte auditive !

Si vous entendez un étouffement de la parole, si vous avez de la difficulté à comprendre les mots, surtout dans une foule, ou si vous demandez souvent aux autres de parler fort ou lentement, vous deviez peut-être consulter un professionnel autorisé pour vérifier votre santé auditive. Vous pouvez prendre RDV en ligne dans un centre comme Vivason, c’est entièrement gratuit.

D’autres symptômes de perte auditive peuvent inclure des difficultés avec les consonnes auditives, l’augmentation du volume du téléviseur ou le fait d’éviter régulièrement les conversations normales.

Passez un test auditif dès que possible si vous craignez de perdre votre audition.

Plus la perte auditive est détectée tôt, plus vite on peut faire quelque chose. Vous devriez également envisager de faire régulièrement des contrôles auditifs chez un ORL (une fois par an, par exemple) si vous êtes plus à risque d’une perte auditive due au bruit (par exemple, si vous êtes musicien ou si vous travaillez dans des environnements bruyants).

La stat’ qui tue : en France, seuls 10 à 15 % des malentendants sont équipés !

Plus que jamais ici, mieux vaut prévenir que guérir ! Il n’y a pas de honte à se faire appareiller même si vous n’avez “pas l’âge”, porter de manière précoce un appareil auditif ne pas pas mettre en danger votre audition, au contraire.

8) Revoyez votre alimentation

Votre alimentation peut-elle jouer un rôle dans votre bonne santé auditive ?

Pas impossible si l’on considère que prendre soin de son corps, c’est prendre soin de sa santé globale.

Il est donc évident que manger des aliments malsains et éviter les vitamines nécessaires peut nuire à votre santé auditive. Bien qu’il n’existe pas beaucoup d’études fiables qui montrent une corrélation directe entre des vitamines ou des aliments spécifiques et la perte auditive, il n’est pas fou de penser qu’une alimentation saine favorise une meilleure qualité de vie globale, audition y comprise.

Selon une étude australienne, la consommation de quantités plus élevées d’oméga-3 pourrait entraîner une baisse de l’incidence des pertes auditives liées à l’âge. Le poisson est considéré comme une excellente source d’oméga-3 et l’intégrer à un régime alimentaire sain pourrait également être bénéfique pour la santé en général.

Une étude a révélé que les carences en magnésium pourraient être associées à la perte auditive due au bruit. Une autre étude montre que l’apport alimentaire en antioxydants et en magnésium peut être associé à des risques plus faibles de perte auditive.

Enfin, faites attention à vos prises médicamenteuses, certains médicaments peuvent endommager l’oreille et causer une perte auditive, ils sont connus sous le nom de médicaments ototoxiques. Ils représentent une cause fréquente de perte auditive, surtout chez les personnes âgées qui doivent prendre des médicaments régulièrement.

Si vous prenez un médicament sur ordonnance, vérifiez auprès de votre médecin pour vous assurer qu’il n’aura pas d’impact sur votre santé auditive.

Que retenir de tout ça ?

Il n’y a pas de solution miracle pour protéger votre santé auditive, mais il y a des mesures sensées que vous pouvez prendre, dont certaines très simples qui relèvent du bon sens et que vous avez entendues de la bouche de vos parents étant petits.

Voici un condensé des meilleurs :

  • prenez des mesures de précaution pour aider à prévenir la perte auditive due au bruit.
  • prenez soin de vos oreilles et faites-les examiner régulièrement.m
  • prenez soin de votre santé générale, en faisant de l’activité physique régulière et en adoptant une alimentation équilibrée. Tout cela aura des effets bénéfiques sur votre état de santé général et pourra s’étendre à votre santé auditive.

About the author

Brandon Wright