L’harpagophytum, ou « griffe du diable », est une plante de la famille des pedaliaceae que l’on prescrit habituellement comme anti-inflammatoire naturel.

On la retrouve souvent en capsule, en infusion ou même en poudre, mais elle est également très efficace en huile de massage.

Mais comment et pourquoi l’utiliser sous cette forme ? Nous vous proposons de le découvrir au cours de cet article.

Un anti-inflammatoire naturel

Originaire du désert de Kalahari et des steppes de la Namibie, l’harpagophytum est utilisée, depuis plusieurs siècles pour soulager de nombreux maux tels que les rhumatismes, arthrites, douleurs musculaires, problèmes digestifs, et bien plus encore.

Les peuples indigènes du Sud et Centre de l’Afrique utilisent cette plante comme antidouleurs depuis plusieurs générations, et, en Europe, nous connaissons ses vertus depuis un peu plus d’un siècle.

Depuis, de nombreuses recherches et tests cliniques ont conclu que la « griffe du diable » est très efficace dans le soulagement des douleurs, et que son utilisation à court terme semble être un traitement sécuritaire.

De plus, certains scientifiques ont remarqué que la racine d’harpagophytum, sous forme de décoction, pouvait également aider à soulager les troubles intestinaux comme la diarrhée, la constipation, et même les flatulences.

De nos jours, la plupart des plantes d’harpagophytum qui sont commercialisées sont sauvages, et les pays producteurs, notamment la Namibie, le Botswana et l’Afrique du Sud, ont dû évidemment mettre en place des politiques pour encadrer la récolte. De ce fait, la plante reste protégée et n’est pas en danger de disparition.

Une utilisation simple pour une efficacité remarquable !

massage ayurvédique

En massage naturel, l’huile d’harpagophytum est l’alliée des sportifs et des personnes qui souffrent de rhumatismes. Elle peut aussi soulager rapidement et efficacement l’arthrose, les lombalgies, les entorses, les crampes, les torticolis, et toute autre inflammation des muscles, des tendons ou des articulations.

Lorsque vous ressentez une douleur musculaire ou articulaire, il est conseillé de masser la zone douloureuse avec quelques gouttes d’huile de massage à l’harpagophytum. Il est recommandé de masser la zone deux à trois fois par jour, jusqu’à ce que la peau absorbe entièrement le produit, et de renouveler l’opération pendant une dizaine de jours. Par ailleurs, l’huile d’harpagophytum est souvent utilisée dans les massages ayurvédiques.

Aussi, certains sportifs qui préfèrent les médecines douces et ne désirent pas prendre des médicaments de manière quotidienne ont pour habitude d’appliquer un peu d’huile d’harpagophytum sur leur peau avant chaque entrainement. Cela contribue à préparer leurs muscles pour l’effort, mais aussi à éviter les courbatures le lendemain !

Composition de l’huile de massage à l’harpagophytum

La plupart des huiles de massage à l’harpagophytum sont composées de la racine de la plante que l’on fait macérer dans un mélange d’huiles végétales et d’huiles essentielles.

Parfois, on peut même directement voir la racine au fond du flacon. Ainsi, lorsque celui-ci est terminé, on peut ajouter un peu d’huile d’amande douce et la laisser macérer 2 ou 3 jours pour faire notre propre produit maison.

Cela évite le gaspillage, mais permet aussi de réutiliser et raviver les bienfaits de la racine pour une nouvelle utilisation.

D’autres huiles de massage à l’harpagophytum sont composées directement d’extraits de la plante. Leur efficacité et leurs bienfaits ne sont pas différents de ceux des huiles faites à base de racine, mais vous ne pourrez évidemment pas les réutiliser une fois votre flacon fini !

Quoi qu’il en soit, il est très important de vérifier les ingrédients présents dans l’huile de massage que vous achetez, et de garder en tête que l’harpagophytum doit être l’élément principal du produit.

Certaines huiles sont coupées avec d’autres plantes, comme l’arnica, mais leur efficacité est moins importante, bien évidemment. Il faut aussi toujours préférer de l’extrait de plante à de la poudre de plante, qui sera moins riche en principes actifs.

Enfin, il faut idéalement toujours privilégier des produits naturels et/ou biologiques. Une huile de massage constituée uniquement de racine d’harpagophytum biologique, par exemple, sera bien plus efficace qu’une huile dans laquelle la « griffe du diable » est coupée avec d’autres plantes aux principes actifs différents.

Où en trouver ?

L’huile de massage à l’harpagophytum se trouve principalement en pharmacie, et c’est sans doute l’endroit idéal pour se la procurer puisque vous pourrez bénéficier des conseils de votre pharmacien. Cela peut être d’autant plus utile pour un premier achat, lorsque l’on n’est pas sûr de la marque ou du produit que l’on souhaite acheter.

Vous pouvez également en trouver sur des sites internet ou dans les magasins bio, à condition de vous assurer que le site web est sûr ou qu’il propose des prix plus attractifs qu’en pharmacie.

Toutefois, vous pourrez également retrouver la racine de la plante en herboristerie, ou dans les magasins spécialisés.

Si vous préférez vous procurer de l’harpagophytum directement et en faire votre propre huile, il faudra faire macérer la racine avec une ou plusieurs huiles de votre choix, pendant quelques jours. Pour cela, votre herboriste vous guidera sans problème dans l’utilisation du produit brut et la création de votre huile.

About the author

Brandon Wright