Vous les avez peut-être déjà croisés au détour de vos yeux ou sur vos paupières, sans réellement pouvoir mettre un nom sur ces petites boules blanches/jaunâtres : ce sont les grains de milium (milia), des imperfections de la peau très communes.

Même si vous n’avez pas une peau à tendance acnéique, vous êtes susceptible d’avoir un grain de milium (ou milias, au pluriel). Si ces derniers ne vous dérangent pas plus que ça, laissez-les tranquilles, il n’y a pas de raison médicale valable pour les traiter.

Si elles sont trop grosses ou que vous les jugez disgracieuses, il est possible de se débarrasser des Milia en les traitant naturellement. Voyons quelques conseils de beauté en ce qui concerne ces petits points blancs durs.

Que sont les grains de milium ?

D’apparence, on dirait de petits grains de sable piégés sous la peau. Ces petites “boules blanchâtres” ne dépassent rarement les 2mm de diamètre.

L’acné miliaire (son autre nom) se retrouve très fréquemment aux alentours des yeux, mais aussi sur les joues, le nez et le front. Les milia ne sont pas douloureuses et sont complètement inoffensives. Elles se créent quand un amas de kératine se retrouve piégé sous la surface de la peau., on dit que la peau ne s’exfolie pas (en d’autres termes, elle ne se débarrasse correctement pas de ses cellules mortes).

Les milia peuvent prendre énormément de temps à disparaitre naturellement (des semaines ou des mois), beaucoup plus qu’un comédon, c’est sans doute ce qui pousse certaines personnes à vouloir s’en débarrasser au plus vite.

Comment se débarrasser des milia ?

Important : non, votre premier réflexe n’est pas le bon, on ne tente pas de “péter” un grain de milium comme on percerait un bouton, son contenu n’étant pas aussi “fluide”.

Si les boutons sont remplis de cellules de peau morte et de pus, les milia quant à eux sont plus de l’ordre du kyste (c’est pourquoi ils sont durs), donc composés de cellules de peau mortes kératinisées (durcies) qui sont restées coincées juste sous la surface de la peau.

Vous aurez beau presser aussi fort que vous le pouvez, vous ne parviendrez généralement pas à grand résultat, car les milia se forment sous une fine couche de peau et non dans le pore. Vous aurez juste une belle marque rouge, et le grain de milium n’aura lui, pas bougé.

1. Utilisez un bon exfoliant

On vient de voir ce qu’il ne fallait surtout pas faire, voyons maintenant ce que l’on peut faire.

Vous pouvez commencer par vous procurer un produit à base d’acide salicylique, qui aide à exfolier la peau. Si votre visage ne présente que quelques grains de milium de-ci de-là, le traitement exfoliant pourrait suffire à condition d’être utilisé sur le long terme (car oui, les milia sont résistants !).

Si ce n’est pas suffisant, l’étape suivante est d’aller consultant un dermato.

2. L’usage de rétinoïdes

Si vous êtes sujet à la miliose, votre dermatologue peut alors vous prescrire l’utilisation d’un rétinoïde.

Les rétinoïdes topiques aident la peau à s’exfolier efficacement en éliminant les cellules mortes plus rapidement, ce qui prévient l’accumulation de kératine sous la surface de la peau.

L’effet est donc préventif ET curatif, car les rétinoïdes peuvent également faire remonter les bouchons kératiniques à la surface.

3. La solution professionnelle : l’extraction manuelle

Si vos milia sont vraiment trop gros et trop gênants, vous pouvez recourir à une extraction manuelle faite par un spécialiste, les résultats seront immédiats.

Le dermatologue va alors procéder à une minuscule ouverture à la surface de la peau et pousser l’amas de cellules mortes du milium à travers cette ouverture, par le biais de ces doigts e/ou d’un extracteur de comédons.

Bon, ça peut paraître un peu terrifiant comme ça, mais ce n’est pas douloureux et on réalise “l’opération” sans anesthésie.

Il va sans dire que vous ne devez jamais, ô grand jamais essayer par vous même d’extrairez vos milia par ce processus. Vous pourriez causer de graves dommages à votre peau, en particulier autour de la zone délicate des yeux. Un grain de milium vaut mieux qu’une cicatrice à vie n’est-ce pas ?

Quid de la prévention ?

Il n’y a pas grand-chose à faire pour prévenir l’apparition de milia, mais vous pouvez tout de même surveiller les produits que vous appliquez sur votre peau.

Certaines crèmes hydratantes/ crèmes pour les yeux peuvent être un déclencheur de ces petits points blancs. Vous devez expérimenter et voir quels produits fonctionnent ou non pour votre type de peau.

Cherchez les allégations “non comédogènes” sur les étiquettes des produits beauté que vous achetez, ces produits sont moins susceptibles d’obstruer vos pores.

Enfin, protégez bien votre peau des dommages que peuvent lui infliger le soleil, ce dernier peut rendre plus difficile l’extraction de peaux mortes. L’incorporation d’un FPS dans votre routine de soins de la peau est donc toute aussi importante en hiver qu’en été, surtout si vous utilisez des exfoliants contenants des acides, susceptibles de rendre votre peau ultra sensible aux UV.

Que retenir ?

Traiter un milium est une décision qui vous revient, c’est un choix esthétique que de se dire je peux vivre avec ou non. Le traitement n’est absolument pas une nécessité et certains de ces petits points blancs s’en vont tout seuls, avec le temps.

S’ils vous dérangent trop, vous pouvez recourir à un traitement, mais soyez sûr auparavant d’avoir bien identifié que vos taches blanches sont bel et bien des milia.

En premier lieu vous devriez toujours aller voir un dermato, et ne pas tripoter votre visage tout seul.

Crédit photo : https://www.vix.com/en/health/530042/milia-skin-why-its-formed-how-remove-and-facts-know-squeezing

About the author

Brandon Wright