De nos jours, beaucoup de gens veulent reprendre leur mode de vie en main , que ce soit en suivant un meilleur régime alimentaire, en mangeant bio ou en s’activant davantage. De plus, beaucoup souhaitent que ce “lifestyle” corresponde à leurs convictions, poussés par le bilan d’urgence d’une planète qui court vraisemblablement à sa perte.

Dans ce contexte, certains se convertissent au végétarisme ou au végétalisme, voulant être davantage conscients des produits qu’ils utilisent : cela va de la façon dont on se nourrit à la manière dont on s’habille en passant par ce que l’on met sur sa peau.

Les cosmétiques véganes ont particulièrement le vent en poupe ces derniers temps, et je pense que vous n’êtes pas passé à côté du phénomène.

Il y a une réelle prise de conscience au niveau des consommateurs lassés des produits traditionnels, vendus dans des packagings plastiques bourrés de produits chimiques et/ou néfastes.

La tendance cosmétique actuelle est donc au naturel, au minimaliste et au solide. Les grandes enseignes surfent d’ailleurs sur la tendance et bon nombre ont su tirer leurs épingles du jeu en montant des business sur le côté végane et/ou naturel (coucou Lush).

Nous allons voir que devenir vegan, ce n’est pas synonyme d’être condamné à sentir mauvais ou avoir mauvaise mine.

Les cosmétiques véganes, c’est quoi ?

Tout d’abord, ôtons une croyance populaire, ce n’est pas parce qu’un cosmétique n’est pas estampillé vegan qu’il est obligatoirement testé sur un animal. On associe bien trop souvent tests cosmétiques et animaux, alors que la grande majorité des produits n’emploient plus ce genre de tests, c’est du moins vrai en Europe où la réglementation interdit tout test sur les animaux (beaucoup moins vrai en Chine).

Cependant, un produit non vegan peut faire intervenir dans sa composition des ingrédients comme :

  • du lait
  • du miel, de la cire d’abeille ou de la gelée royale
  • de la lanoline
  • de l’acide hyaluronique
  • du carmin, un colorant très utilisé issu de cochenilles écrasées…
  • de la glycérine
  • du collagène animal
  • de la gélatine
  • du gel d’escargot
  • etc

Avec un produit végan comme ceux de veganie.com, on s’assure donc qu’un animal n’a participé de près ou de loin à la fabrication ou le test du produit en question.

Les bienfaits des cosmétiques vegan

1. Moins d’ingrédients, donc en théorie meilleurs pour votre peau.

Puisque les cosmétiques vegan utilisent moins d’ingrédients, ils peuvent représenter un meilleur choix pour les peaux sensibles.

D’autre part, les ingrédients utilisés sont souvent d’origine naturelle. Un produit peut être décrit comme naturel même s’il ne contient que 1% d’ingrédients d’origine naturelle, d’origine végétale ou minérale. La meilleure façon de savoir exactement ce que contient la formule est de vérifier la liste des ingrédients. La plupart des produits nécessitent un certain niveau de conservateurs qui sont souvent synthétiques ; les produits 100% naturels auront une durée de conservation beaucoup plus courte.

Dans les cosmétiques non véganes, il est courant de croiser parmi les nombreux ingrédients des produits pouvant être nocifs pour la peau, c’est le cas notamment :

  • des phtalates qui peuvent perturber le système endocrinien.
  • de l’hydroxytoluène butylé susceptible de provoquer des irritations des yeux et de la peau
  • Le formaldéhyde qui peuvent entraîner de l’asthme
  • la lanoline, un dérivé de la laine de mouton qui serait irritante et pourrait obstruer les pores et causer l’acné
  • le triclosan, un pesticide nuisible à la fois pour l’homme et pour l’environnement.
  • etc…

2. Moins d’emballage, donc meilleur pour la planète !

Devenir végétalien, c’est souvent opérer à un changement de lifestyle, et une envie profonde d’aider la planète !

Selon un rapport de 2010, l’élevage et les processus qu’il implique sont les principales causes du changement climatique, si bien qu’en devenant végétalien, vous ne contribuez plus au massacre !

D’un autre côté, les cosmétiques véganes sont bien souvent plus responsables côté environnement, et vendues sous forme solide (shampooing solide, savon solide, dentifrice solide, etc.), adieu donc le plastique dans l’emballage…

Le 7e continent apprécie.

On résume, les cosmétiques véganes c’est :

  • moins d’ingrédients et des ingrédients plus naturels à haute teneur en vitamines et à base de plantes, faciles d’absorption pour la peau
  • mieux pour l’environnement, la plupart des cosmétiques véganes sont emballés avec des matériaux recyclés (certains font même des emballages qui se plantent !) ou dénués d’emballage (dans le cas des cosmétiques solides)
  • mieux pour la cause animale

About the author

Brandon Wright