L’huile d’onagre, connue de par le monde pour ses nombreux bienfaits, peut se présenter sous diverses formes, telles que les gélules. Alors, quels sont ses bienfaits, ses vertus, et comment consommer l’huile d’onagre ? Découvrez ses nombreux bienfaits pour la peau, les cheveux et le corps, en suivant le guide dans cet article !

Qu’est-ce que l’huile d’onagre?

L’huile d’onagre est une huile végétale extraite de la plante d’onagre originaire principalement d’Amérique du Nord, d’Europe centrale et de Chine. Son potentiel oxydatif très sensible provient de l’utilisation de la graine produite par la plante. Elle n’est apparue en Europe qu’à partir du 17e siècle grâce aux voyages transatlantiques consécutifs aux grandes découvertes. On y a alors découvert les usages ancestraux développés par les peuples primitifs qui maîtrisaient l’art de la pharmacopée naturelle.

La couleur de l’huile extraite varie du jaune à l’orange clair. Même si sa composition varie en fonction du pays d’origine et des conditions de sa production, elle garde des constantes. Elle contient notamment entre 70 et 75% d’oméga 6 (acide linoléique) et environ 10% d’oméga 9 (acide oléique). Elle est également marquée par la présence de stérols, dont la vitamine E.

Bienfaits et vertus de l’huile d’onagre

bienfaits de l'huile d'onagre

Cette huile aux vertus si particulières nous rappelle combien la nature possède tout ce qu’il nous faut pour pallier les soucis de santé du quotidien, répertoriés notamment sur le site de l’ANSM.

Bienfaits nutritionnels

La propriété majeure de l’huile d’onagre est la protection des cellules contre les effets du stress oxydatif. Les principales indications de l’huile d’onagre concernent donc en particulier la prévention des troubles cardio-vasculaires et le traitement des douleurs de type inflammatoire. Elle peut ainsi soulager certains symptômes liés à l’arthrite rhumatoïde, l’hypertension artérielle ou encore l’asthme. Dans le cas de ces pathologies parfois graves et complexes, l’utilisation d’une huile essentielle ne peut se dispenser d’un suivi médical régulier.

La grande richesse en oméga 6 et la présence de vitamine E confèrent, en outre, à l’huile d’onagre des vertus apaisantes et antalgiques. Elle est ainsi préconisée dans le cadre des douleurs de règles (douleurs prémenstruelles). Elle est présentée comme une source de soulagement de symptômes survenant à certains moments du cycle ou à la ménopause : c’est le cas de l’irritabilité notamment.

Dans tous les cas, il convient de suivre des précautions d’usage et d’être bien renseigné sur l’impact potentiel de tout produit utilisé, même naturel. Par exemple, l’huile d’onagre a des propriétés anticoagulantes et anti-plaquettaires. Ce potentiel peut être recherché dans la prévention de pathologies. Mais il peut aussi avoir un impact sur l’activité de certains médicaments. Les bienfaits des huiles naturelles sont avérés et demandent, pour prendre toute leur dimension, d’être compris dans une prise en charge globale en cas de maladie.

L’huile d’onagre a donc des vertus thérapeutiques très variées qui gagnent à être connues. Et pour compléter la liste de ses avantages, elle a également des vertus cosmétiques à découvrir.

Vertus cosmétiques de l’huile d’onagre

La richesse en oméga 6 offre à cette huile végétale des propriétés très intéressantes par son action au niveau des membranes cellulaires. Elle peut ainsi devenir un des meilleurs alliés de votre peau et de vos cheveux. L’huile d’onagre peut contribuer efficacement à la régénérescence des peaux asséchées ou fatiguées. Elle comporte des facultés revitalisantes précieuses pour préserver une peau saine et hydratée.

Elle peut également contribuer à la cicatrisation des peaux à tendance acnéique ou même des lésions comme les brûlures légères. Le soin apporté aux cicatrices légères peut être complété par l’application d’huile d’onagre. Les traitements médicamenteux contre l’acné peuvent en outre se révéler très agressifs pour les membranes cellulaires. Ils traitent la pathologie dermatologique, mais ils laissent souvent la peau très sèche. L’huile d’onagre peut alors être un recours pour redonner souplesse et hydratation à votre visage et aux zones de votre corps traitées contre l’acné.

Au niveau capillaire, l’huile d’onagre n’est pas en reste. Elle nourrit vos cheveux et votre cuir chevelu. Toute la zone capillaire est particulièrement vulnérable aux agressions liées à la pollution, au froid et au soleil. Vos cheveux se fatiguent, perdent de leur vitalité et de leur brillance. L’huile d’onagre peut vous aider à combattre les irritations cutanées qui surviennent parfois au niveau du crâne et redonner de la vitalité à vos cheveux ternes.

Comment utiliser l’huile d’onagre?

Par voie orale : les gélules d’onagre

L’utilisation à privilégier pour l’huile d’onagre est la voie orale, que ce soit pour ses vertus nutritionnelles ou cosmétiques. Elle est disponible notamment sous forme de capsules molles, qui vous dispensent ainsi de la légère amertume de son goût. Il est conseillé de préférer les cures de plusieurs semaines, de manière à optimiser l’expression de ses bienfaits. On préconise ainsi la prise d’une gélule en début de repas pendant 8 semaines.

Par voie cutanée : en application locale

Il est possible de combiner la prise par voie orale avec l’application cutanée en fonction des bienfaits recherchés. Les capsules molles sont efficaces en matière cosmétique et capillaire, mais vous pouvez également recourir à des onctions ou des massages si vous visez certaines parties de votre corps.

Ce mode d’administration est particulièrement recommandé pour le soin des ongles ou du cuir chevelu par exemple. Pour une application cutanée, il est préférable de combiner l’huile d’onagre avec d’autres produits, comme l’huile de noisette, favorable à une meilleure pénétration. En complément des gélules, vous avez ainsi la possibilité de vous confectionner des masques pour cheveux ou des gommages pour la peau à base d’onagre.

L’onagre dans l’alimentation

Il est également possible d’utiliser l’huile d’onagre directement dans l’alimentation. Son amertume exigera que ce ne soit qu’à faible dose. Mais vous pouvez ainsi rendre vos vinaigrettes meilleures pour votre santé ! Attention cependant à ne jamais la chauffer… Vous perdriez une grande partie de ses bienfaits durant la cuisson.

Pour en savoir plus sur la plante onagre, n’hésitez pas à cliquer sur ce lien.

About the author

Brandon Wright