L’augmentation mammaire est devenue une opération chirurgicale esthétique commune. Elle est de plus en plus pratiquée à travers le monde, avec bien sûr une popularité particulièrement importante en Amérique. Mais qu’est-ce que l’augmentation mammaire au juste ? Quelles sont les techniques utilisées ? Et quels sont les risques d’une telle chirurgie ? Je vous propose de le découvrir au cours de cet article.

Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire est une opération chirurgicale esthétique. Elle se pratique dans le monde entier et vise à augmenter le volume des seins à but esthétique ou médical. Généralement, on pratique ce type d’opération pour remodeler la poitrine ou augmenter le volume de seins hypotrophes, c’est-à-dire des seins ayant une glande mammaire de petite taille.

Quelles sont les techniques possibles pour l’augmentation mammaire ?

pose d'implants mammaires

1. Pose de prothèse mammaire

La pose de prothèse mammaire est la technique la plus souvent choisie pour une augmentation mammaire. Celle-ci se fait à l’aide de prothèses en silicone ou en sérum. Elle est plus simple à réaliser que le lipolifting, car une seule intervention chirurgicale est nécessaire. Cette dernière dure environ une heure et consiste à introduire une prothèse en silicone sous la glande mammaire de chaque sein.

Prix :

Le prix d’une pose de prothèse mammaire en silicone varie très largement d’une clinique à l’autre, mais aussi selon la marque des implants. En général, il faut compter au moins 4000 à 4500 euros pour les prothèses.

Durée de vie :

De manière générale, les implants mammaires ont une durée de vie de 10 ans, bien que certains puissent être implantés à vie. Néanmoins, en cas de fuite ou de dommages à l’implant, il peut être nécessaire de les changer après quelques années.

2. Lipolifting

Le lipolifting est une technique de chirurgie esthétique et réparatrice permettant d’augmenter le volume des seins grâce à une technique naturelle reposant sur de la graisse prélevée sur la patiente. Cette graisse sera ensuite filtrée pour être rendue pure avant d’être réinjectée dans la zone mammaire. Généralement, ce type d’augmentation mammaire permet d’obtenir 100 à 250 cc supplémentaires, c’est-à-dire une voire deux tailles de bonnet, et il faut compter jusqu’à 3 h d’intervention.

Prix :

Comme pour la pose de prothèses mammaires, le prix d’un lipolifting est variable. Il dépend de la quantité de graisse à injecter, de la durée de séjour à prévoir, du tarif de la clinique choisie pour le séjour, du temps nécessaire à l’opération, mais aussi de la qualification du chirurgien qui vous opérera.

Généralement, le prix d’un lipolifting est de minimum 4500 euros TTC, mais seul un devis émis par le chirurgien esthétique vous permettra d’avoir le prix définitif de votre opération.

Durée de vie :

Les résultats du lipolifting sont permanents. Néanmoins, les résultats de la greffe de graisses prennent jusqu’à 6 mois pour être définitifs et stables.

Pour toutes questions concernant les opérations je vous recommande consulter www.chirurgien-esthetiqueparis.com/augmentation-mammaire.

Augmentation mammaire : quelles sont les contre-indications ?

L’augmentation mammaire présente de nombreuses contre-indications, raison pour laquelle vous devrez remplir une fiche médicale et parler avec le chirurgien avant même de planifier une seconde visite pour l’intervention. Entre autres, voici quelques-unes des contre-indications les plus importantes :

  • L’augmentation mammaire est interdite chez les adolescentes.
  • Les femmes enceintes ou allaitantes ne peuvent pas recourir à l’augmentation mammaire et doivent attendre plusieurs mois avant même de considérer l’opération.
  • En cas de maladie auto-immune, l’augmentation mammaire peut être dangereuse.
  • L’augmentation mammaire est vivement déconseillée si vous avez des antécédents de cancer du sein.

Il y a-t-il des risques, effets secondaires ou complications possibles suite à une augmentation mammaire ?

Comme pour tout acte chirurgical, il existe des risques liés à l’anesthésie et à l’opération, et ce peu importe la technique choisie. De plus, des plis ou des vergetures peuvent aussi apparaître au niveau du sein. Néanmoins, chaque type d’augmentation mammaire a aussi ses propres risques et complications.

Pose de prothèses en silicone

La pose de prothèses en silicone peut entraîner une fibrose capsulaire. De plus, il est nécessaire de régulièrement passer des IRM pour détecter des changements anormaux.

La pose de prothèse peut en effet légèrement augmenter le risque de lymphome anaplastique à grandes cellules ainsi que de cancer du sein, bien que les cas soient très rares.

Bien entendu, les implants mammaires peuvent aussi fuiter, même si le risque est faible.

En effet, ces suintements font souvent suite à un choc extrêmement violent ayant causé des dommages à la coque protectrice de la prothèse mammaire en silicone, ou à d’une dégradation de celle-ci lorsque la prothèse n’est pas changée tous les 10 ans.

Lipolifting

Pour ce qui est du lipolifting, le risque principal est une nécrose des tissus, raison pour laquelle les chirurgiens évitent généralement d’injecter une trop grande quantité de graisses à la fois.

De plus, il est possible qu’un kyste graisseux apparaisse suite à cette opération au cours des mois qui suivent. Néanmoins, il est sans danger et peut être ponctionné une fois qu’il est palpable.

Augmentation mammaire, après l’opération

Après l’opération, vous aurez généralement un arrêt de travail d’une semaine. Pendant cette période, vous devrez garder votre pansement pour éviter que la plaie s’infecte, mais de plus, vous ne pourrez pas faire de mouvements brusques et porter de lourdes charges.

Ensuite, pendant un mois entier et dans le cas d’une prothèse mammaire en silicone, vous devrez porter un soutien-gorge anatomique. Celui-ci permettra de garder vos prothèses dans une bonne position.

Par la suite, dans les deux cas, vous devrez exécuter des contrôles réguliers. Tous les mois ou deux mois dans un premier temps, puis tous les ans. Ceux-ci permettront de vérifier qu’aucune complication n’apparaît, mais aussi qu’il n’y a aucun suintement au niveau des prothèses en silicone.

Enfin, pour démonter le mythe, oui, il est possible de prendre l’avion en ayant des implants mammaires en silicone. Ceux-ci ne vont pas exploser ou s’abîmer lors de vos voyages, puisque les cabines des avions sont faites pour recréer une atmosphère similaire à celle sur terre.

About the author

Brandon Wright